Punch Mak, celui qui sublime LA femme

Il y a quelques mois, nous faisions la découverte de Punch Mak dans le cadre des Jeux de la Francophonie qui se sont déroulés du 21 au 30 juillet 2017 à Abidjan. De retour au Congo, il s’est remis au travail et prépare actuellement son exposition solo intitulée « Source de Lumière, chapitre 1 ». Rencontre plus approfondie avec cet artiste qui n’a pas fini de nous épater.
Punch Mak

Punch Mak, celui qui sublime LA femme

Qui est Punch Mak ?

MAKOUANGOU MANTSOUNGA Punch Caprice est un artiste plasticien né en 1989, à Brazzaville en République du Congo. Il se passionne pour le dessin dès l’âge de 5 ans. A l’école primaire, il va toujours reproduire les dessins des syllabaires sur les tableaux noirs avec des craies blanches et de couleurs. Son père prend conscience de son talent et fait alors appel à des photographes pour immortaliser les réalisations que Punch MAK va reproduire in extenso. Tout en poursuivant ses études, la passion du dessin ne fait que grandir.
En 2008, une rencontre s’opère avec le peintre congolais Gastineau Massamba
Mbongo. Punch MAK deviendra son élève dans son atelier ‘’Collectif Clef’’, où il apprend la notion du clair-obscur, de la nature morte et de l’usage de l’acrylique et de l’aquarelle.
En 2009, il s’inscrit à l’académie des beaux-arts de Brazzaville.
En 2010, Punch MAK, bilingue, s’envole pour le pays de l’arc-en-ciel, l’Afrique du Sud et il va rencontrer le peintre Blaise OKITO, originaire de la république démocratique du Congo. C’est auprès de Blaise que son style va prendre forme. Il peint alors les animaux, il apprend les reflets de la lumière sur différentes surfaces, et bien plus avec l’acrylique. Peu après, Punch MAK continue de travailler dans son atelier avec passion et est prêt à s’ouvrir vers d’autres directions dans l’optique de toujours apprendre et puiser de nouvelles inspirations.
En 2011, il rencontre l’artiste peintre Mussoke Lule, originaire de l’Ouganda, qui le prend dans son atelier à Cape Town où il comprend mieux l’usage et la maitrise des portraits en acrylique sur toile.
En 2012, Punch MAK confirme sa carrière d’Artiste. Dans son atelier, il va perfectionner son travail afin d’avoir son propre style dans l’art visuel.
En 2013, il revient en République du Congo et il expose ses œuvres pour la première fois à Pointe-Noire à la « Galerie Alpla Candre ». Il fait la connaissance du peintre Miena, de la République Démocratique du Congo, et il est invité par ce dernier à travailler sur les paysages, et sur la peinture à huile. Punch MAK, rencontre Bill KOUELANY, écrivaine, plasticienne et directrice artistique du centre d’art LES ATELIERS SAHM peu avant la 4ème édition de la Rencontre Internationale de l’Art Contemporain (RIAC).
Il sera retenu lors de la 4ème édition intitulée « Art et Sport » dans laquelle il participera dans le workshop Peinture. En 2016, il s’est inscrit en Design, dans sa 5ème édition, avec pour thème : « Immigration artistique, rester mouvement ».
En 2017, Punch MAK fait désormais partie des ATELIERS SAHM et il participe ainsi à l’exposition collective sous le thème « Rétrospective des ATELIERS SAHM » : Onze artistes composés de : Jordy KISSY MOUSSA, Artmel MOUY, VAN-ANDREA, Hilvy SOH, Willy Stéphane PANDZOU (Sorcier de l’art), Loïck KIMBEMBE, Girel NGANGA, Penalth KIMBEMBE, Bacha Nz et Teska KONONGO qui vont exposer leurs œuvres à Pointe- Noire, à l’Institut Français du Congo (IFC).
En septembre 2016, il est sélectionné à Brazzaville pour représenter la République du Congo au VIIIe édition des jeux de la Francophonie qui se sont déroulé du 21 au 30 juillet 2017, à Abidjan, en République de Côte d’Ivoire.
Les œuvres de Punch MAK, figurent désormais dans les galeries et les centres artistiques suivants : Alpha Cadre, à Pointe-Noire en République du Congo ; Panafrican Market, à Cape-Town et African Women Craft Market en Afrique du Sud, LES ATELIERS SAHM et PEFACO HOTEL MAYA MAYA à Brazzaville.
Propos recueillis dans le dossier presse. 

Que prépare-t-il dans les mois à venir?

« Source de Lumière » se veut être la première exposition solo de Punch Mak. Il s’agira d’une invitation à rencontrer l’artiste à travers différents chapitres qui se dérouleront au gré de ses pérégrinations dans le monde, loin de sa terre natale.
A travers ce projet, Punch Mak veut diffuser un message à travers la « Lumière ». Cette lumière qui se diffuse en des fractions de secondes, qui nous fait joué sur le clair et l’obscur, sur le positif et le négatif… à l’image du monde dans lequel nous vivons. Tantôt lumineux, tantôt sombre, à la recherche d’une harmonie toujours fragile qui ne demande qu’à s’ancrer pour de bon. 
On comprend donc que cette première exposition solo sera une belle aventure. Une aventure autour de la peinture. Peut-être des installations ? Peut-être un tour du monde? Peut -être une référence à l’électricité comme métaphore sociale ? Seul l’avenir nous le dira ! En attendant, restons patient car le premier trimestre 2018 risque de nous surprendre !

 

Punch Mak

Contact Presse:

Aimé MAKIZA – Attaché de presse et chargé des relations externes du centre d’art contemporain LES ATELIERS SAHM

+242 06 636 73 21 / 01 058 59 27 / 04 499 94 52

communication@atelierssahm.org

http://www.lesatelierssahm.org

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

2 comments on “Punch Mak, celui qui sublime LA femme

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s