Singharaj, médaillé paralympique, cinq autres se sont vu refuser un visa ; manquera la coupe du monde de tir en France

Six membres du contingent indien de tir sur cible, dont le double médaillé paralympique Singharaj Adhana, ne se sont pas rendus à Châteauroux, en France, le 4 juin pour la Coupe du monde de tir parasport après s’être vu refuser un visa malgré l’intervention du gouvernement indien.

Le problème est survenu après que la tireuse médaillée d’or paralympique de Tokyo Avani Lekhara s’est rendue sur Twitter, demandant de l’aide suite au refus de visa de son escorte, sa mère Shewata Jewaria et son entraîneur Rakesh Manpat. .

Mais parler avec PTI De l’aéroport, l’entraîneur-chef national et président de l’Indian Para Shooting Jai Prakash Nautiyal a déclaré que les visas de Lekhara et de son entraîneur Manpat avaient été autorisés.

« Les visas pour Avani et son entraîneur ont été accordés mais son escorte, qui est aussi sa mère, n’a pas obtenu de visa », a déclaré Nautiyal.

« Aussi, trois tireurs para: Singharaj, Rahul Jhakhar et Deepinder Singh [all para pistol shooters] et deux entraîneurs Subhas Rana [national coach] et Vivek Saini [assistant coach] ils n’ont pas obtenu leur visa.

« L’ambassade de France n’a mentionné aucune raison, elle a simplement dit qu’il y avait une énorme vague de visas. Nous avons demandé nos visas le 23 avril et étions sûrs d’avoir le feu vert. Le ministère des Affaires étrangères [MEA] sont également intervenus et ils nous aidaient, mais malgré cela les visas de six membres ont été refusés », a-t-il ajouté.

L’événement qui se tiendra du 4 au 13 juin est important pour les tireurs parachutistes indiens car des sièges de quota y ont été offerts aux Jeux paralympiques de Paris.

« Nous partons maintenant avec un contingent de 22 membres, dont 14 tireurs. Nous étions suffisamment confiants pour obtenir l’autorisation de visa de tous les membres car Paris accueillera les prochains Jeux paralympiques et il y a 18 sièges de quota pour les Jeux paralympiques de 2024 proposés dans le tournoi », a déclaré Nautiyal.

Répondant au tweet d’Avani, l’Indian Sports Authority a qualifié l’incident de malheureux.

« Il est dommage que tous les visas du contingent indien de tir en parachute vers la France n’aient pas été approuvés. Tous les efforts ont été faits par MYAS et MEA pour obtenir tous les visas, mais malheureusement cette fois les efforts ne se sont pas matérialisés », a tweeté SAI.

Fernand Lefèvre

"Résolveur de problèmes typique. Sujet à des crises d'apathie. Mélomane primé. Nerd de l'alcool. Aficionado de zombies."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.