Les propos de Macron sur la Russie « ne peuvent qu’embarrasser la France », selon l’Ukrainien Dmytro Kuleba

Nous ne devons pas embarrasser la Russie pour que le jour où les combats cessent, nous puissions construire une porte de sortie par des moyens diplomatiques. Je crois que le rôle de la France est d’être une puissance médiatrice.

Emmanuel Macron.

L’Ukraine a réprimandé samedi le président français Emmanuel Macron pour avoir déclaré qu’il était important de ne pas « insulte » La Russie, une position a déclaré le ministre ukrainien des Affaires étrangères Dmytro Kuleba « ne pouvait qu’embarrasser la France »rapporte Reuters.

Macron tente de maintenir le dialogue avec le président russe Vladimir Poutine depuis l’invasion de l’Ukraine par Moscou en février. Sa position a été critiquée à plusieurs reprises par certains partenaires orientaux et baltes en Europe, car ils y voient une tentative de pousser Poutine à la table des négociations.

Kuleba a répondu de manière cinglante aux commentaires de Macron.

Macron s’est entretenu régulièrement avec Poutine depuis l’invasion dans le cadre des efforts visant à parvenir à un cessez-le-feu et à entamer des négociations crédibles entre Kiev et Moscou, bien qu’il n’ait eu aucun réel succès à montrer.

« Je pense, et je lui ai dit (Poutine), qu’il a commis une erreur historique et fondamentale pour son peuple, pour lui-même et pour l’histoire. » a déclaré Macron cette semaine.



Interrogé sur l’offre de médiation à la télévision nationale, le conseiller présidentiel ukrainien Mykhailo Podolyak a déclaré qu’il y avait « il est inutile d’entamer des négociations » avec la Russie jusqu’à ce que l’Ukraine reçoive de nouvelles armes de l’Occident et repousse les troupes russes « le plus loin possible jusqu’aux frontières ukrainiennes ».

La Russie occupe maintenant environ un cinquième du territoire de l’Ukraine. Kyiv a reçu des armes plus puissantes de l’Occident.

« Nos forces armées sont prêtes à utiliser de nouvelles armes… et ensuite je pense que nous pourrons entamer un nouveau cycle de pourparlers à partir d’une position renforcée,David Arakhamia, membre du parlement ukrainien et membre de l’équipe de négociation, a déclaré vendredi.

Suivez EU Today sur les réseaux sociaux :

Correspondant EUToday

Correspondant EUToday

Notre équipe de correspondants indépendants, basés dans toute l’Europe et au-delà, est au centre des dynamiques géopolitiques. Nous sommes unis par notre engagement en faveur d’un journalisme libre et impartial et notre dévouement au concept véritable et sans entraves de la démocratie. Nous prenons notre travail très au sérieux !


Charlotte Baudin

"Faiseur de troubles. Communicateur. Incapable de taper avec des gants de boxe. Défenseur typique du café."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.