Le gouvernement français va déposer une plainte pénale contre le groupe de traitement Orpea

Une vue montre le logo de la société française de maisons de retraite Orpea à l’entrée d’une maison de retraite (EHPAD – logement pour parents dépendants) à Reze près de Nantes, France, le 2 février 2022. REUTERS/Stephane Mahé

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

PARIS, 26 mars (Reuters) – Le gouvernement français envisage de porter plainte contre le groupe de soins à domicile Orpea (ORP.PA) pour maltraitance de personnes âgées, a annoncé samedi la ministre du gouvernement Brigitte Bourguignon dans un communiqué.

Après un mois et demi d’enquêtes sur la gestion collective et les pratiques financières, le gouvernement a constaté « d’importants dysfonctionnements dans la gestion collective, au détriment de la prise en charge de ses résidents », selon le ministère de la Santé.

Elle cherchera également à récupérer les fonds publics versés aux entreprises après avoir découvert d’éventuelles irrégularités dans leur utilisation.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Contacté samedi, Orpea a indiqué qu’il publierait prochainement une déclaration en réponse aux projets du gouvernement d’engager des poursuites judiciaires à son encontre.

Un livre du journaliste indépendant Victor Castanet en janvier a rendu publiques des affirmations sur la grave défaillance des soins d’hygiène à la maison de repos Orpea en banlieue parisienne aisée. Le groupe français a nié à plusieurs reprises des lacunes systémiques.

Le gouvernement examine 7 500 maisons de repos dans le pays au cours des deux prochaines années et prévoit de renforcer les règles juridiques et comptables pour mieux encadrer les groupes gérant les soins aux personnes âgées, dans une optique de plus grande transparence sur l’utilisation des fonds publics, a-t-il déclaré.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Reportage de Mimosa Spencer; Edité par Alexander Smith, Barbara Lewis et Christina Fincher

Notre norme : Principes de confiance de Thomson Reuters.

Rochelle Samuel

"Un fauteur de troubles incurable. Praticien de la télévision. Évangéliste de Twitter subtilement charmant. Entrepreneur de toujours."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.