La vérité est que le rêve de Rifa’a al-Tahtawy pour l’avenir d’un pays

En 1801, deux événements importants eurent lieu, le premier fut la sortie de la campagne de France d’Egypte sans atteindre ses objectifs, et le second que le Dieu Tout-Puissant bénit Rafaa Bédouin dans la cité des Trônes et le nomma « Rafa’a ».

Refa’a Rafi’ al-Tahtawi (1801-1873) est considéré comme l’un des signes et des pères de l’illumination dans l’Egypte moderne. Il a été élevé comme un noble, azharien instruit et intelligent. Il connaissait sa position et connaissait aussi son rêve. L’impact de son voyage à Paris a été une étape importante dans la vie de tous les Égyptiens jusqu’à présent.

En 1826 après JC, le gouvernement égyptien décide d’envoyer une mission scientifique en France pour étudier l’administration, le génie militaire, la chimie, la médecine humaine et vétérinaire, les sciences marines, l’agriculture, l’architecture, les minéraux et l’histoire naturelle, et pour étudier les langues, l’arithmétique, le dessin, histoire et géographie Dans la prière, la prédication et les guider, Rifa’a al-Tahtawi était l’un des trois, et le cheikh Hassan al-Attar l’a nommé pour cela.

Dès que le navire transportant les membres de la mission s’est déplacé, al-Tahtawi a commencé à étudier sérieusement le français, comme s’il se préparait à devenir membre de la mission, et pas seulement son guide et imam. pour quelques francs il était déduit de ses dépenses personnelles que lui remettait l’administration de la mission.

Il a commencé à acheter des livres personnels supplémentaires qui n’étaient pas inclus dans le programme d’études, et était occupé à les lire, et face à ce désir effréné d’étudier, le gouvernement égyptien a décidé d’inclure Rifa’a dans sa mission éducative, et Rifa’ a al-Tahtawi les a tous réussis, l’examen organisé pour elle a été un succès retentissant, la mission de Rifaa a été avec louanges et honneurs.

Au moment où Rifa’a a passé ses examens finaux, elle avait achevé la traduction de douze ouvrages en arabe dans les domaines de l’histoire, de la géographie, de l’ingénierie et de la santé, en plus du manuscrit de son livre « Khalid al-Abriz fi Takhlees Baris » .

Rifa’a al-Tahtawi est une rêveuse d’un avenir meilleur, sachant que la science et la littérature sont les portes magiques du renouveau de la nation, et parce que les sciences dans notre société sont bien établies, elle s’intéresse à la traduction, à la création de l’école Al-Alsun , a écrit des livres et a appelé à l’importance de l’éducation des filles et des garçons. Il a fait tout cela honnêtement, servant son pays et se servant lui-même.

Rochelle Samuel

"Un fauteur de troubles incurable. Praticien de la télévision. Évangéliste de Twitter subtilement charmant. Entrepreneur de toujours."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.