La France va enquêter sur les crimes de guerre contre des citoyens ukrainiens – EURACTIV.fr

Les procureurs antiterroristes français ont ouvert trois nouvelles enquêtes sur des « crimes de guerre » présumés commis contre des ressortissants français en Ukraine.

Le parquet antiterroriste ne peut que se pencher sur les mesures prises contre les ressortissants français, a-t-il déclaré dans un communiqué, ajoutant que les crimes de guerre contre l’Ukraine relèvent de la justice ukrainienne ou des tribunaux internationaux.

Les procureurs se sont concentrés sur les crimes présumés à Marioupol du 25 février au 16 mars, à Gostomel du 1er au 12 mars et à Tchernihiv à partir du 24 février.

La nature du crime n’a pas été révélée, bien que des références soient faites à des « atteintes délibérées à l’intégrité mentale » et à la « privation délibérée d’éléments essentiels à la survie ». Les attaques auraient été dirigées contre « des civils qui n’ont pas pris part aux hostilités » et « des biens civils ».

L’autorité chargée de l’enquête est l’Etat-major de lutte contre les grands crimes internationaux et les crimes de haine, service interministériel rattaché à la Gendarmerie nationale.

Ces trois enquêtes s’ajoutent à celles ouvertes le 16 mars par le parquet après le meurtre d’un journaliste franco-irlandais sur le territoire ukrainien.

Charlotte Baudin

"Faiseur de troubles. Communicateur. Incapable de taper avec des gants de boxe. Défenseur typique du café."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.