La France confisque un superyacht lié à Sechin. appartenant à la Russie

Une image prise le 3 mars 2022 au chantier naval de La Ciotat, près de Marseille, dans le sud de la France, montre un bateau de croisière, l’Amore Vero, appartenant à une société liée à Igor Sechin, directeur général du géant russe de l’énergie Rosneft.

Nicolas Tucat | AFP | Getty Images

LONDRES – Les autorités françaises ont saisi un yacht qui, selon elles, est lié à l’oligarque russe Igor Sechin.

« Merci aux douaniers français qui ont imposé des sanctions européennes à des proches du gouvernement russe », a déclaré jeudi le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, dans un tweet, selon une traduction de Reuters.

Selon une traduction de la lettre partagée dans un tweet, les autorités françaises ont saisi le navire de croisière Amore Velo le 2 mars, après une inspection qui a duré plusieurs heures. Le yacht de 280 pieds a été saisi au chantier naval de La Ciotat, sur la côte sud de la France.

Sechin est inclus dans un listepublié le 28 février, à propos des oligarques russes soumis aux sanctions de l’UE, en réponse à l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

La lettre indiquait que le yacht était arrivé à La Ciotat le 3 janvier 2022 et y resterait jusqu’au 1er avril pour subir des réparations. Cependant, le ministère français des Finances a déclaré que le bateau de croisière se préparait à partir lorsque les autorités ont commencé leur inspection.

Le ministère a déclaré que cette tentative de départ était une violation du code des douanes car elle visait à violer les restrictions économiques et financières prévues.

Sechin, ancien vice-Premier ministre russe, est PDG de la compagnie pétrolière d’État russe Rosneft depuis 2012. Selon les documents de sanctions de l’UE, Sechin est l’un des « conseillers les plus fiables et les plus proches du président russe Vladimir Poutine, ainsi que son ami personnel. « 

Le document souligne également que Rosneft Aero, une filiale de Rosneft, a livré du carburéacteur à l’aéroport de Simferopol. L’aéroport assure des liaisons aériennes entre les territoires annexés par la Crimée et Sébastopol et la Russie.

« Par conséquent, il soutient la consolidation de la péninsule de Crimée illégalement annexée dans la Fédération de Russie, ce qui compromet davantage l’intégrité territoriale, la souveraineté et l’indépendance de l’Ukraine », indique le document.

La valeur nette de Sechin n’est pas claire, mais en 2015, Reuters a rapporté qu’il gagnait jusqu’à 4,7 millions de dollars par an à la tête de Rosneft.

L’homme d’affaires milliardaire russe Alisher Usmanov, décrit comme l’un des « oligarques préférés de Poutine », figure également dans le document sur les sanctions de l’UE.

Forbes signalé mercredi que les autorités allemandes avaient saisi le navire de croisière Usmanov de 512 pieds de haut Dilbar, qui aurait une valeur de 600 millions de dollars, au chantier naval de Hambourg.

Le constructeur naval allemand Lurssen Yachts, qui a conçu le yacht, a déclaré que le plus grand yacht à moteur du monde en tonnage brut, s’élevant à 15 917 tonnes. Dilbar possède une piscine de 25 mètres, qui, selon Lurssen, est la plus grande jamais installée sur un bateau de croisière.

Usmanov a une valeur nette de 14,1 milliards de dollars, selon Forbes. Ses plus grandes participations sont dans le géant de l’acier et des mines Metalloinvest.

Mercredi, le club de football anglais de Premier League Everton a suspendu ses accords de sponsoring avec trois sociétés russes à la suite du conflit. Cela inclut son accord avec la société privée d’Usmanov, USM. Usmanov a vendu sa participation de 30% dans le club de football anglais Arsenal en 2018.

Données de la base de données d’expédition Trafic maritimeexaminé par CNBC, a montré jeudi qu’un certain nombre de superyachts sont actuellement amarrés à Malé, la capitale des Maldives.

Ils semblent inclure Titan, le super yacht appartenant au milliardaire Alexander Abramov, président de la société sidérurgique Evraz.

Les chefs d’entreprise russes ont déplacé leurs navires de croisière au Monténégro et aux Maldives suite à l’annonce de sanctions par des dirigeants du monde entier, y compris le département du Trésor américain visant la banque centrale de Russie. Les Maldives n’ont pas de traité d’extradition avec les États-Unis, selon Revue de la population mondiale.

Brian Schwartz de CNBC a contribué à ce rapport.

Roul Dennel

"Écrivain extrême. Passionné d'Internet. Passionné de télévision indépendant. Fan de nourriture diabolique. Introverti. Penseur hardcore. Future idole des adolescents. Expert en bacon."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.