Bénéfices, données économiques au programme

LONDRES – Les marchés européens ont augmenté vendredi alors que les investisseurs digéraient l’essentiel des bénéfices des entreprises et attendaient les données économiques clés de la zone euro.

Le Stoxx 600 paneuropéen a augmenté de 0,9 % en début de séance, la banque ajoutant 2 % aux gains en tête, tous les secteurs s’échangeant en territoire positif à l’exception de la santé, qui a chuté de 0,2 %.

Les actions en Asie-Pacifique ont été mitigées du jour au lendemain, avec l’indice Hang Seng de Hong Kong en baisse de plus de 2% alors que les actions technologiques ont pris un coup. Les actions de la Chine continentale ont également reculé après que les dirigeants chinois ont signalé jeudi que Pékin ne tenterait pas de stimuler l’économie et ont minimisé l’objectif de produit intérieur brut du pays d' »environ 5,5% ».

Les contrats à terme sur actions américaines ont augmenté vendredi au début de la négociation avant la commercialisation, alors que de solides rapports trimestriels de grandes entreprises technologiques, dont Amazon et Apple, ont soutenu le sentiment de risque parmi les investisseurs.

Le sentiment positif aux États-Unis survient malgré une baisse surprise de 0,9 % du PIB américain au deuxième trimestre, confirmée par le Bureau of Economic Analysis jeudi et des craintes croissantes d’une éventuelle récession.

Vendredi, l’attention des investisseurs en Europe se tournera vers les chiffres préliminaires du PIB du deuxième trimestre et les lectures alignées de l’inflation de juillet de la zone euro, attendues à 10 heures, heure de Londres.

Les bénéfices des entreprises continuent de guider les mouvements des cours des actions individuelles en Europe. Standard Chartered, Santander, Renault, Air France-KLM, BNP Paribas, AstraZeneca, Engie et Swiss Re figuraient parmi les principaux acteurs qui se sont présentés avant la cloche de vendredi.

En tête du Stoxx 600, la société d’investissement espagnole Allfunds Group a progressé de 9 % après avoir publié ses résultats au premier semestre.

Au bas de l’indice, la société d’éclairage néerlandaise Signify a chuté de 8,6 % après avoir réduit son objectif annuel, l’inflation ayant pesé sur ses marges au deuxième trimestre.

Client à CNBC PRO pour des informations et des analyses exclusives, et une programmation en direct en semaine du monde entier.

Lancelot Bonnay

"Érudit primé au bacon. Organisateur. Fanatique dévoué des médias sociaux. Passionné de café hardcore."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.