[Africa Now] Joel Andrianomearisoa – Coup de coeur Installation in situ de Originvl

Durant Africa Now, dont l’objectif est de célébrer l’énergie de la création sur le continent africain, j’ai pu découvrir de nombreux artistes contemporains. J’ai eu le plaisir de découvrir l’installation in situ de Joel Andrianomearisoa. Découvrons ensemble son travail.

Africa Now 2017 – Cartes Blanches

Le La Tour du monde : une installation qui interroge?

Installée sous la Coupole, « Le La Tour du monde » est une oeuvre in situ composée d’une multitude de drapeaux noirs où figurent des messages. C’est une invitation au voyage mais surtout à une compréhension et une redéfinition du rapport que l’on peut se faire à l’Afrique en tant qu’africain ou en tant que non africain.

L’artiste nous invite à nous pencher sur le multi-culturalisme à travers la question de l’espace et du temps. En effet, le titre de l’installation  » Le La Tour du monde » nous renvoie à deux (2) notions :

  • LE Tour du monde comme un parallélisme à la notion de temps que l’on prend pour réaliser ce voyage poétique en brisant les barrières pour prendre le temps de connaitre l’autre et par la même occasion de se connaitre;
  • LA Tour du monde en référence, probablement, à la Tour de Babel pour illustrer la nécessité de se comprendre pour réaliser de grands projets et le risque d’échouer si chacun utilise son propre jargon;

Au niveau technique, l’installation est faite de morceaux de tissus noirs portant des citations, des jeux de mots, des mots d’amour, des caresses, des pensées brutes… qui sont autant de poèmes.

 

Joel Andrianomearisoa

Né en 1977 à Antananarivo, Joel Andrianomearisoa se partage entre sa ville natale à Madagascar et la France à Paris et Magnat-l’Etrange.

Enrichi des savoir-faire de Madagascar (fibres, soie ou essences de plantes rares) et d’une formation d’architecte à l’École Spéciale d’Architecture avec Odile Decq, Joël Andrianomearisoa est sensible à toutes les matières (des tissus et papiers aux plastiques), aux atmosphères sombres (le noir est sa couleur de référence), et joue avec toutes les techniques : dessin, installation, performance, vidéo, photographie…

Nombre de ses œuvres font intervenir les relations humaines où l’amitié, l’amour, la passion, l’espoir comme le désespoir, la nostalgie jusqu’à l’impossibilité d’être sont mis en scène sans autres a priori ni désuétude. Son travail exprime toujours une forme de fragilité comme force essentielle de la vie. À l’exemple des ‘Labyrinthe des Passions’ (prix Audemars Piguet – ARCO 2016) ou ‘De Profundis’ (exposition solo à la Sabrina Amrani Gallery, Madrid, 2015).

Mais Joël Andrianomearisoa sait aussi manipuler l’humour avec les ‘Sentimental Products’ où des objets usuels sont détournés par leurs titres ou encore par leurs présentations. Des ready-made comme ‘The Complex Variations in Love and Romance’ montre un noeud de racines sous pochette cellophane, ‘Sado Maso Party’ un  sachet de pinces à linge noires, ‘Midnight-Minuit’ une chaussure talon à aiguille coupée en deux, ‘Les Feux de l’Amour’ un fagot de petits bois ou encore ‘L’Amour Triomphant’ des soupières de porcelaine peintes en noires.

Source de la biographie : La Revue Noire

A lire : 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s