Hommage à Papa Wemba, Roi de la Rumba congolaise et Maître de la SAPE 

Papa Wemba, connu comme étant le Père de la Rumba africaine et un Maître de la SAPE, s’est éteint à l’âge de 66 ans ce dimanche 24 avril 2016, victime d’un malaise sur scène lors d’un concert dans le cadre du FEMUA 2016 à Abidjan. Cet article est un hommage à ce grand musicien.

images
source : Abidjan.net

Entre Rumba et SAPE

Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba dit Papa Wemba, est né en juin 1949 dans le Kasaï-Oriental en République Démocratique du Congo (RDC). Il fait partie de cette génération de musiciens qui ont contribué à l’essor de la musique africaine à travers le monde entier. 

Il a fait de la rumba sa marque de fabrique car bien que dans les années 1950, la rumba congolaise dominait le continent, c’est bien notamment grâce à Papa Wemba qu’elle perdura sur la scène africaine. En effet, avec son groupe  Zaïko Langa Langa il fit inscrire sa rumba dans l’air du temps. Il s’est également essayé au Soukouss et au Ndombolo pour arriver à la World Music avant de revenir dans son dernier album à ses premières amours: la rumba.

Il est aussi le fondateur du label et du groupe Viva la Musica, en 1977, et on lui doit les tubes Analengo, en 1980, son premier succès panafricain, et plus tard Maria Valencia ou encore Yolele, emblèmes de la «world music». Il se fera mondialement connaître grâce au musicien Peter Gabriel.

Il est également important de noter que Papa Wemba est le deuxième musicien africain, après le grand Tabu Ley Rochereau, également Congolais, à avoir signer avec le fameux britannique label Real World.

Papa Wemba a aussi découvert et formé des générations de musiciens africains dont notamment Koffi Olomidé.

Papa Wemba est aussi une grande figure de la SAPE qui est la Société des Ambianceurs et Personnes Elégantes. Ce mouvement, né au Congo-Brazzaville au moment des Indépendances, est une mode vestimentaire avec des codes bien précis. La SAPE est devenue un concept, un art de vivre avec une communauté que l’on appelle les Sapeurs. Ce mouvement a été valorisé et vulgarisé grâce à la diaspora zaïro-congolaise en Europe, particulièrement en France et en Belgique. Papa Wemba a réalisé une chanson Matebu qui est devenue un emblème de la SAPE.

Papa Wemba est un artiste qui s’est également retrouvé derrière l’écran notamment avec le premier rôle dans le film franco-zaïrois, La vie est belle qui n’est autre qu’un film destiné aux habitants de Kinshasa pour leur montrer les difficultés de la vie en France à travers le parcours d’un musicien congolais qui a quitté sa patrie pour s’installer en France.

 

Cet article est donc un hommage à Papa Wemba pour son oeuvre musicale.
Notez que de nombreuses chaînes de radio et de télévisions africaines et internationales, de nombreux artistes sont déjà en train de se mobiliser pour célébrer dignement l’artiste.

Nous terminons en musique avec Araignée !

You Tube – Facebook – TwitterSite officiel 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s