Une vidéo de détresse de l’intérieur de Marioupol.. « Déjà effacé de la surface de la terre »

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a critiqué samedi des entreprises, dont Nestlé, pour avoir poursuivi leurs activités comme d’habitude avec la Russie « malgré nos enfants mourants », dans un discours prononcé lors d’une manifestation en Suisse.

Zelensky a exhorté les entreprises suisses à cesser de faire des affaires en Russie et a demandé aux banques suisses de geler les comptes de l’élite du Kremlin.

S’exprimant lors d’une manifestation devant le Parlement suisse à Berne, Dan Zelenskiy s’est adressé aux entreprises qui ont continué à fonctionner malgré le siège de la ville de Marioupol.

Des milliers de manifestants se sont rassemblés sur la place devant le Palais fédéral pour écouter le discours de neuf minutes de Zelensky, qui a été traduit en allemand, malgré des problèmes techniques qui ont entraîné la coupure de la vidéo de Kiev.

Zelensky a critiqué la société suisse qui continue d’opérer en Russie, se référant spécifiquement au géant alimentaire Nestlé.

Il a souligné que le slogan de l’entreprise est « Good Food, Good Life ».

« Les affaires continuent en Russie même si nos enfants meurent et nos villes sont détruites », a-t-il dit, tandis que les habitants de Marioupol sont « sans nourriture, sans eau ni électricité et sont bombardés ».

Il a ajouté qu’il était « douloureux » que les auteurs du conflit aient déposé de l’argent en Suisse.

« L’argent des gens qui mènent cette guerre est dans votre banque. Aidez à combattre cela, afin que leur argent soit gelé », a-t-il dit, les exhortant à rejoindre la « guerre contre le crime ».

Zelensky a demandé qu’ils soient dépouillés de leurs biens et privilèges, sous les acclamations de la foule.

Le nombre de riches Russes vivant en Suisse a augmenté ces dernières années.

Le président suisse Ignacio Cassis a rejoint les manifestants et les diplomates ukrainiens sur le podium sous une banderole indiquant « Solidarité avec l’Ukraine. Arrêtez la guerre maintenant ».

« Je suis profondément touché, cher Volodymyr, par votre détermination à riposter, votre détermination à aller de l’avant, votre détermination et la détermination de votre peuple à surmonter cette terrible crise », a déclaré Cassis à Zelensky.

Cassis a exprimé l’espoir que les défenseurs se tairont bientôt et a déclaré que la Suisse était prête à servir de médiateur ou à accueillir des négociations.

Il a confirmé qu’il inspecterait lundi la frontière entre la Pologne et l’Ukraine.

Dans un article publié plus tôt samedi, Cassis a déclaré que la guerre de la Russie en Ukraine était motivée par une « folie dommageable » et que la Suisse était prête à payer le prix de la défense de la liberté et de la démocratie et du respect des sanctions de l’UE contre la Russie.

« Ce qui se passe en Ukraine est une attaque non seulement contre l’Ukraine et le peuple ukrainien, c’est une attaque contre nous tous », a déclaré l’ambassadrice d’Ukraine à Genève, Yevinia Filipenko, à une foule à Berne.

« Nous devons travailler ensemble pour arrêter cette atrocité et ne pas la répéter », a-t-il ajouté.

Il a remercié la Suisse pour « avoir aidé l’Ukraine et l’Ukraine », ajoutant : « Ensemble, nous vaincrons ».

Lancelot Bonnay

"Érudit primé au bacon. Organisateur. Fanatique dévoué des médias sociaux. Passionné de café hardcore."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.