Un ‘da Vinci des violons’ mis aux enchères en France

Un instrument vieux de près de trois siècles salué comme le violon de Léonard de Vinci pourrait se vendre jusqu’à 10 millions d’euros (10,6 millions de dollars) lorsqu’il sera mis aux enchères le mois prochain, a déclaré la maison française qui supervise la vente. Créé en 1736 par le luthier italien vénéré, Giuseppe Guarneri, propriété du virtuose Regis Pasquier et sa voix a honoré les salles de concert du monde entier.

« Il y a beaucoup de violons, mais celui-ci, c’est comme vendre un Rembrandt, un Goya ou même un tableau de Léonard de Vinci », a déclaré Sophie Perrine de la maison de vente aux enchères Aguttes près de Paris. L’instrument à dos en érable est l’un des quelque 150 fabriqués par Guarneri, dont la qualité et la longévité rivalisent avec celles d’Antonio Stradivari mais qui est beaucoup moins prolifique que son compatriote et contemporain.

Créé au plus fort de la carrière de Guarneri, il a été racheté il y a plus de vingt ans par Pasquier, qui a donné un concert avec lui le lendemain sans même répéter, raconte Perrine. « Pour lui, cet instrument est parfait. » Il l’a joué dans des salles prestigieuses telles que le Carnegie Hall à New York et l’Opéra Garnier à Paris.

Le violon sera mis aux enchères le 3 juin après trois jours de diffusion. Son prix de base est estimé entre 4 et 4,5 millions d’euros, mais Perrine affirme qu’il pourrait se vendre jusqu’à 10 millions. « Les deux sont quelque chose de très ancien mais toujours très actuel et vivant », a-t-il déclaré. « Et cette petite chose continuera à permettre aux gens d’entendre son incroyable voix pour les années à venir

(1 $ = 0,9422 euros)

(Cette histoire n’a pas été modifiée par l’équipe de Devdiscourse et est créée automatiquement à partir du flux syndiqué.)

Jacques Fontaine

"Fanatique de la musique amateur. Ninja de l'alcool. Troublemaker sans vergogne. Passionné de nourriture. Introverti extrême. Nerd du voyage certifié."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.