Tesla, cédant à la pression, cesse d’autoriser les conducteurs à jouer à des jeux vidéo en conduisant | Tesla

Sous la pression des régulateurs américains de la sécurité automobile, Tesla a accepté de ne plus autoriser la lecture de jeux vidéo sur l’écran tactile central pendant que ses véhicules se déplacent.

La National Highway Traffic Safety Administration a déclaré que la société enverrait une mise à jour logicielle sur Internet afin qu’une fonction appelée « Passenger Play » soit verrouillée et ne fonctionne pas pendant que le véhicule était en mouvement.

Cette décision intervient un jour après que l’agence a annoncé qu’elle ouvrirait une enquête officielle sur les problèmes de distraction au volant concernant les jeux vidéo de Tesla, dont certains pourraient être joués pendant que la voiture était conduite.

Un porte-parole de l’agence a déclaré jeudi dans un communiqué que le changement est intervenu après que les régulateurs ont discuté des préoccupations concernant le système avec Tesla.

Le communiqué indique que la NHTSA parle régulièrement des écrans d’infodivertissement avec tous les constructeurs automobiles. Un message a été laissé jeudi sollicitant les commentaires de Tesla, qui a dissous son service des relations avec les médias.

L’agence a déclaré que son enquête sur la fonctionnalité Tesla se poursuivra même avec la mise à jour.

« La loi sur la sécurité des véhicules interdit aux constructeurs de vendre des véhicules présentant des défauts qui présentent un risque déraisonnable pour la sécurité, y compris une technologie qui empêche les conducteurs de conduire en toute sécurité », indique le communiqué de la NHTSA.

L’agence a déclaré qu’elle évaluait la manière dont les fabricants identifient et se prémunissent contre les risques d’interférence dus à une mauvaise utilisation ou à l’utilisation d’écrans et d’autres technologies de confort.

L’agence a annoncé mercredi qu’elle enquêterait officiellement sur l’affichage de Tesla. Les sondes couvrent environ 580 000 Tesla Model S, X, Y et 3 des années modèles 2017 à 2022.

Fernand Lefèvre

"Résolveur de problèmes typique. Sujet à des crises d'apathie. Mélomane primé. Nerd de l'alcool. Aficionado de zombies."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.