Daniil Medvedev s’immisce sur la perche No. 1 des quatre grands

Lors de sa victoire en quart de finale contre le Canadien Felix Auger-Aliassime à l’Open d’Australie, un fan de la Rod Laver Arena a crié : « Fais-le pour l’Ukraine, Felix ! »

Mais Medvedev s’est prononcé contre la guerre depuis qu’elle a commencé le 24 février.

« En tant que joueur de tennis, je veux promouvoir la paix dans le monde », a-t-il déclaré à Acapulco. « Nous jouons dans de nombreux pays différents. J’ai été dans de nombreux pays en tant que junior et en tant que professionnel ».

Il a ajouté: «Ce n’est tout simplement pas facile d’entendre toutes ces nouvelles. Je suis pour la paix ».

Le prochain tournoi de Medvedev est prévu pour l’Open BNP Paribas du mois prochain à Indian Wells, où certains joueurs prévoient déjà de montrer leur soutien à l’Ukraine en portant des costumes bleus et jaunes, les couleurs du drapeau national ukrainien.

Dimanche, quelques heures avant qu’il ne devienne officiellement le joueur no. 1, Medvedev a lancé un autre appel, cette fois sur les réseaux sociaux.

« Aujourd’hui, je veux parler au nom de chaque enfant du monde », a-t-il déclaré. « Ils ont tous des rêves. Leur vie vient de commencer, beaucoup de belles expériences arrivent : les premiers amis, les premières grandes émotions. Tout ce qu’ils entendent et voient est pour la première fois de leur vie. C’est pourquoi je veux demander la paix dans le monde, la paix entre les pays. Les enfants naissent avec une confiance intérieure dans le monde, ils croient tellement en tout : aux gens, à l’amour, à la sécurité et à la justice, à leurs possibilités dans la vie. Nous restons ensemble et leur montrons que c’est vrai, car chaque enfant ne devrait pas arrêter de rêver. »

Medvedev, comme de nombreux joueurs russes de premier plan, a déménagé à l’étranger à l’adolescence pour poursuivre sa carrière de tennis. Alors que ses pairs russes Andrey Rublev, 24 ans, et Karen Khachanov, 25 ans, ont débarqué en Espagne, Medvedev s’est rendu dans le sud de la France et vit désormais à Monte-Carlo, une base solaire et fiscalement avantageuse pour les stars du tennis.

Il est entraîné par le Français Gilles Cervara depuis 2016 et parle couramment le français et l’anglais, des compétences utiles dans un sport mondial avec des conférences de presse et des interviews d’après-match.

Fernand Lefèvre

"Résolveur de problèmes typique. Sujet à des crises d'apathie. Mélomane primé. Nerd de l'alcool. Aficionado de zombies."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.