Le français Vinci rachète la participation de Fintech dans l’OMA mexicain dans le cadre d’un accord de 815 millions de dollars

Le logo Vinci est visible au siège de la société à Rueil-Malmaison près de Paris, France, le 22 avril 2020. REUTERS/Charles Platiau

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

MEXICO, 31 juillet (Reuters) – L’opérateur aéroportuaire mexicain Grupo Aeroportuario del Centro Norte, ou OMA (OMAB.MX), a déclaré dimanche que Fintech Advisory Inc avait signé un accord d’environ 815 millions de dollars avec son unité française Vinci (SGEF. PA) pour libérer 29,9% du capital d’OMA.

Fintech, contrôlée par le milliardaire mexicain David Martinez, mettra en œuvre la vente à Vinci par le transfert d’une participation de 100% dans Servicios de Tecnologia Aeroportuaria (SETA) et Aerodrome Infrastructure, a indiqué OMA dans un communiqué.

Le prix d’achat pour la vente de SETA est d’environ 578,7 millions de dollars, a indiqué l’OMA. Le prix convenu pour la vente d’Aerodrome, déduction faite de la dette, y compris la dette intersociétés entre Aerodrome et certaines sociétés affiliées Fintech, est d’environ 236,7 millions de dollars.

La transaction est soumise à l’approbation des autorités réglementaires, indique le communiqué.

OMA exploite 13 aéroports internationaux dans neuf États du centre et du nord du Mexique.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Reportage de Cassandra Garrison; Edité par Christian Schmollinger et Muralikumar Anantharaman

Notre norme : Principes de confiance de Thomson Reuters.

Lancelot Bonnay

"Érudit primé au bacon. Organisateur. Fanatique dévoué des médias sociaux. Passionné de café hardcore."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.