L’appel de Nigel Farage à quitter la CEDH est soutenu : les tribunaux étrangers n’ont pas leur place au Royaume-Uni’ | Politique | Nouvelles

Nigel Farage a exigé que le Royaume-Uni quitte la juridiction de la Cour suite à la décision de la Cour européenne des droits de l’homme d’arrêter le départ du premier vol transportant des demandeurs d’asile vers le Rwanda. Le présentateur de GB News et ancien député a tweeté mercredi 15 juin : « Les avocats de gauche dictent désormais notre politique d’immigration. Il est temps de quitter la CEDH et d’en finir avec le Brexit. »

La Cour européenne des droits de l’homme statue sur les questions relatives à la CEDH et se retirer du cadre risque de nuire à la réputation du Royaume-Uni.

Le porte-parole officiel du Premier ministre a déclaré : « Nous gardons toutes les options sur la table, y compris d’autres réformes juridiques qui pourraient être nécessaires.

« Nous examinerons toutes les lois et processus à ce stade. »

Richard Tice, leader réformiste britannique, a soutenu le point de vue de Farage et a déclaré : « Les expulsions rwandaises sont bloquées par la Cour européenne des droits de l’homme – aidant comme preuve que nous devrions nous retirer de la CEDH, la remplacer par un équivalent national.

« En tant que nation souveraine, avec un fier bilan en matière de droits de l’homme, il n’est pas nécessaire que des tribunaux politiques étrangers nous disent quoi faire. »

Suite aux demandes de M. Farage de quitter la CEDH, les lecteurs sont consultés.

Dans un sondage qui s’est déroulé de 10 heures du matin le jeudi 16 juin à 9 heures du matin le samedi 18 juin, Express.co.uk a demandé : « Le Royaume-Uni devrait-il écouter Nigel Farage et se retirer de la CEDH ?

Un total de 9 639 personnes ont voté avec une majorité, 90 % (8 679 personnes), répondant « oui », le Royaume-Uni devrait se retirer de la CEDH.

10% supplémentaires (936 personnes) ont dit « non », le Royaume-Uni n’aurait pas dû se retirer de la CEDH alors que seulement 24 personnes ont déclaré ne pas savoir.

Des milliers de commentaires ont été laissés sous les articles d’accompagnement dans le débat animé.

Un lecteur, nom d’utilisateur Xyz44, a déclaré : « Oui, bien sûr, nous devons quitter la CEDH et prendre le contrôle de notre pays et de nos lois. »

Le nom d’utilisateur yEUck dit : « Il ne s’agit pas d’écouter Farage ou qui que ce soit – le Royaume-Uni aurait dû s’éloigner de cela il y a longtemps. Cela a sapé une politique d’immigration raisonnable pendant des décennies. »

Et le nom d’utilisateur euripedes a écrit : « La CEDH n’est plus adaptée à son objectif et doit être remplacée par la loi britannique sur les droits dans laquelle la CEDH ne peut pas intervenir. »

La CEDH n’est pas une institution de l’UE et n’est donc pas affectée par le Brexit, mais certains lecteurs conviennent que le Royaume-Uni n’a pas besoin d’un tribunal international.

Il a déclaré au Daily Telegraph : « Vous devez regarder la motivation. Comment et pourquoi ont-ils pris cette décision ? Était-ce politiquement motivé ? Je suis d’avis que c’est vrai.

« Le fonctionnement obscur de ce tribunal est tout à fait honteux. Cela doit être remis en question.

« Nous ne savons pas qui est le juge, nous ne savons pas qui est le panel, nous n’avons pas vraiment pris de décision – juste un communiqué de presse et une lettre disant que nous ne pouvons pas déplacer cette personne en vertu de la règle 39.

« Ils n’ont jamais utilisé cette décision auparavant, ce qui vous fait douter de la motivation et du manque de transparence. »

Le vice-Premier ministre Dominic Raab a déclaré que le tribunal basé à Strasbourg devrait avoir une vision plus limitée de ses pouvoirs, mais que la Grande-Bretagne n’avait pas l’intention de partir.

Il a déclaré à la BBC le jeudi 16 juin : « Nos projets consistent à rester à la Convention, la Convention européenne.

« Il est également important que le tribunal de Strasbourg reflète et reste fidèle à son mandat dans le cadre de la convention. »

Charlotte Baudin

"Faiseur de troubles. Communicateur. Incapable de taper avec des gants de boxe. Défenseur typique du café."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.