La justice refuse d’abandonner les charges de viol contre l’acteur français Gérard Depardieu

PARIS (AFP) – Un tribunal de Paris a rejeté jeudi 10 mars l’offre de Gérard Depardieu d’abandonner son accusation de viol, a déclaré le procureur général dans l’affaire, évoquant la perspective d’un procès pour l’acteur français emblématique.

Depardieu, 73 ans, a été accusé d’avoir violé et agressé sexuellement une jeune actrice française à son domicile parisien en 2018, une accusation qu’il a qualifiée de « sans fondement ».

Mais le procureur en chef de Paris Rémy Heitz a déclaré dans un communiqué qu’il existait « des preuves sérieuses et confirmées qui justifient que Gérard Depardieu reste inculpé » dans l’affaire portée par l’actrice Charlotte Arnould.

L’affaire va maintenant revenir à l’accusation, qui continuera à travailler sur l’affaire, a déclaré Heitz.

Arnould, qui était présent au palais de justice, n’a pas souhaité commenter la décision, mais son avocate, Carine Durrieu-Diebolt, a déclaré à l’AFP que son client était « soulagé ».

L’avocat de Depardieu, Hervé Temime, s’est refusé à tout commentaire.

Arnould a porté plainte à l’été 2018 alors qu’il avait 22 ans, alléguant avoir été violé deux fois par Depardieu dans son hôtel particulier de la rive gauche de la capitale française quelques jours plus tôt.

Les procureurs ont abandonné l’affaire en juin 2019, invoquant un manque de preuves, mais ont rouvert l’année suivante après qu’Arnould a déposé une nouvelle plainte.

‘Essayer de survivre’

L’acteur a été mis en examen en décembre 2020 mais n’a pas été incarcéré, ni même placé sous contrôle judiciaire.

Un an plus tard, Arnould a révélé son identité sur Twitter en déclarant : « Je suis victime de Depardieu. Il a été inculpé il y a un an. Il travaille alors que je ne fais qu’essayer de survivre. »

Depardieu était un ami de la famille Arnould et le connaissait depuis qu’il était enfant.

En 1991, le magazine Time a interrogé Depardieu sur une interview de 1978 dans le magazine Film Comment dans laquelle il décrivait son enfance abusive et aurait déclaré: « J’ai subi de nombreux viols, trop nombreux pour être comptés ».

Lorsqu’on lui a demandé s’il avait participé au viol, il a dit à Time qu’il l’avait fait. « Mais c’était tout à fait normal à cette époque », a déclaré l’acteur.

Depardieu a par la suite nié avoir fait cette déclaration et menacé de poursuivre le magazine en justice, mais Time a refusé de retirer la section, affirmant que l’interview avait été enregistrée sur bande.

Fernand Lefèvre

"Résolveur de problèmes typique. Sujet à des crises d'apathie. Mélomane primé. Nerd de l'alcool. Aficionado de zombies."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.