La France suspend les travaux sur les certificats de vaccination contre le coronavirus

Jeudi, le Premier ministre français Jean Castix a annoncé la levée de l’obligation du port de la muselière, sauf dans les transports en commun, et la suspension des certificats de vaccins, à partir du 14 mars.

Pendant ce temps, les certificats de santé resteront obligatoires dans les centres de santé, tels que les hôpitaux et les maisons de retraite, en plus des vaccinations obligatoires pour le personnel médical.

« La situation s’améliore grâce à nos efforts collectifs, aux actions que nous avons menées et aux conditions réunies pour une nouvelle phase de mesures d’assouplissement », a déclaré le Premier ministre lors d’un entretien au journal « TF1 ».

Sur les sept jours, le nombre moyen de nouvelles infections s’est établi à 53 152 mercredi soir, contre plus de 70 000 blessés une semaine plus tôt.

Le gouvernement a jusqu’ici considéré que la réduction de ce nombre à moins de 1 500 patients à la mi-mars était l’un des critères nécessaires pour suspendre tout ou partie des certificats de vaccination, ce qui a pris effet le 24 janvier.

« A partir du lundi 14 mars, nous suspendrons les certificats de vaccination, partout où cela sera nécessaire », a déclaré jeudi Jan Castex.

Et il a annoncé: « Suppression du port obligatoire de la muselière dans tous les endroits actuellement appliqués, c’est-à-dire à l’intérieur. »

Mais deux procédures restent en place, la première étant que « le masque restera obligatoire dans les transports partagés, vu l’affluence », a-t-il précisé. De même, les certificats sanitaires resteront valables dans « les centres de santé, les Ehpad et les EHPAD », ainsi que les « vaccins obligatoires pour les soignants ».

Fernand Lefèvre

"Résolveur de problèmes typique. Sujet à des crises d'apathie. Mélomane primé. Nerd de l'alcool. Aficionado de zombies."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.