La France laisse certaines fermes étouffer les volailles pour stopper la grippe aviaire

Une photo de canards dans une ferme avicole à Montsoue, France, le 12 janvier 2017, alors que la France poursuit son abattage massif de canards dans les trois régions les plus durement touchées par la grave épidémie de grippe aviaire alors qu’elle tente de contenir un virus qui s’est propagé rapidement sur le mois passé. REUTERS/Régis Duvignau

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

PARIS, 22 mars (Reuters) – La France a autorisé certains éleveurs à tuer leurs volailles par asphyxie pour stopper la propagation rapide de la grippe aviaire qui rend difficile pour les services vétérinaires de faire face à l’abattage massif, a déclaré mardi le ministre français de l’Agriculture Julien Denormandie.

La pratique, qui n’a été autorisée qu’en raison d’une escalade de l’épidémie dans l’ouest du pays qui abrite environ 25% du cheptel de volailles du pays, a été critiquée par les syndicats agricoles et les militants du bien-être animal qui la qualifient de cruelle et d’inacceptable.

« Nous préférerions une autre solution, mais (l’arrêt de la ventilation pour provoquer un essoufflement) peut être autorisé dans certains cas lorsqu’il est considéré que c’est la seule solution pour éviter une situation où vous avez un animal mort depuis des heures ou des jours », dit Denormandie en guise de réponse. pour une question.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Après qu’une vague de cas dans le sud-ouest de la France a entraîné l’abattage de quelque 4 millions d’oiseaux, la France tente de contenir une épidémie qui s’est propagée rapidement au cours du mois dernier dans la région des Pays de la Loire, une zone avicole majeure plus loin dans l’Atlantique français . côte. Lire la suite

En quelques semaines seulement, le virus a également provoqué l’abattage de près de cinq millions d’oiseaux en Vendée et dans les départements limitrophes, a déclaré Denormandie à l’issue de réunions avec les syndicats d’ouvriers agricoles et les autorités locales.

Au total, 975 foyers de grippe aviaire hautement pathogène ont été découverts dans des élevages de volailles le 22 mars depuis la découverte du premier foyer dans des élevages le 26 novembre de l’année dernière, selon les données du ministère de l’élevage.

La grippe aviaire est souvent véhiculée par les oiseaux sauvages migrateurs. La souche hautement agressive et hautement contagieuse du H5N1 s’est propagée rapidement en Europe ces derniers mois, entraînant une éradication massive dans plusieurs pays, notamment en Italie. Lire la suite

En France, les volailles sont le plus souvent abattues par euthanasie, à l’aide d’une unité à gaz spéciale qui garantit que l’animal ne souffre pas.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Reportage de Sybille de La Hamaide Montage par David Goodman

Notre norme : Principes de confiance de Thomson Reuters.

Lancelot Bonnay

"Érudit primé au bacon. Organisateur. Fanatique dévoué des médias sociaux. Passionné de café hardcore."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.