La France inflige de lourdes amendes à Google et Facebook

La Commission de l’informatique et des libertés, gardienne de la vie privée en France, a annoncé jeudi avoir infligé de lourdes amendes à Google et Facebook, s’élevant respectivement à 150 millions d’euros (169 millions de dollars) et soixante millions d’euros, pour leurs pratiques en matière de les « cookies », qui sont des outils de suivi numérique utilisés à des fins publicitaires. .

Le montant imposé à Google est un record parmi toutes les sanctions prononcées par la commission. C’est plus que les 100 millions d’euros que Google a également été contraint de payer en décembre 2020 dans le cas des cookies.

Le comité a déclaré avoir « constaté que Facebook, Google et YouTube ne permettent pas » de rejeter « aussi simplement » les cookies qu’ils sont acceptés.

Le comité a donné trois mois aux deux plateformes pour mettre en œuvre la décision, faute de quoi « chaque entreprise devra payer une amende de 100 000 euros par jour de retard ».

Dans une réponse remise à l’AFP, Google a annoncé des changements dans ses pratiques suite à la décision de la commission. « Tout en respectant les attentes des internautes, (…) nous nous engageons à mettre en œuvre les nouvelles évolutions ainsi qu’à travailler activement avec la Commission Information et Liberté, en réponse à ses décisions dans le cadre des Directives (Europe) + ePrivacy », la dit le géant de l’internet.

Les cookies sont de petits fichiers que les sites Web placent sur les appareils de leurs visiteurs à des fins techniques ou de publicité ciblée. En particulier, il permet le suivi des recherches des utilisateurs afin que les entreprises puissent leur envoyer des publicités personnalisées liées à leur domaine d’intérêt.

Et il fait toujours face à des critiques pour des atteintes pouvant porter atteinte à la vie privée des internautes.

Fernand Lefèvre

"Résolveur de problèmes typique. Sujet à des crises d'apathie. Mélomane primé. Nerd de l'alcool. Aficionado de zombies."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.