Décès de l’historien marocain Ibrahim Boutaleb

Hespress de Rabatmardi 1 mars 2022 – 21:11

L’historien marocain Ibrahim Boutaleb, ancien secrétaire général de l’Association marocaine de recherches historiques, est décédé ce mardi à l’âge de 85 ans.

L’Association marocaine de recherche historique a rappelé le regretté, le qualifiant de « professeur de génération », pour ses nombreux travaux de recherche historique.

Le défunt a travaillé comme professeur d’histoire contemporaine à l’Université Mohammed V depuis 1964, il a également été directeur du Collège des professeurs (1966-1970), et également doyen de la Faculté des lettres de l’Université Mohammed V (1969-1972).

Boutaleb est entré en politique, lorsqu’il a été élu député de l’Union des pouvoirs populaires socialistes à Fès (1977-1983), auparavant directeur du comité de rédaction du magazine Hespress Tamuda.

Le défunt a présidé l’Association marocaine de recherche historique (1991-2001), l’Association marocaine de traduction et d’édition (depuis 2003) ; Il est également rédacteur en chef de « L’instituteur du Maroc » (depuis 2003), en plus de son appartenance à la Commission Equité et Réconciliation.

Parmi les livres les plus marquants de feu Ibrahim Boutaleb : « Les relations commerciales entre le Maroc et la France au XVIIIe siècle », « Entre nationalisme arabe et universités islamiques », « Histoire du Moyen Âge », « Ceuta et Melilla : Histoire et faits, » outre « Déserts dans l’histoire marocaine, Occident, coucher de soleil ».

Ibrahim Boutaleb, Association marocaine pour la recherche historique, Ceuta et Tamouda Melilla Hespress .

Fernand Lefèvre

"Résolveur de problèmes typique. Sujet à des crises d'apathie. Mélomane primé. Nerd de l'alcool. Aficionado de zombies."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.