Décès de la parapente néo-zélandaise Charlotte O’Leary en France: le mauvais temps à blâmer, selon la police

Charlotte O’Leary est décédée dans un accident de parapente en France la semaine dernière. Photo / Fourni

Un rapport de la police française sur la mort de la parapentiste néo-zélandaise Charlotte O’Leary dans les Alpes françaises met en cause les vents violents et le mauvais temps.

Les membres d’un club de parapente local ont décidé de ne pas voler en raison du mauvais temps, selon le rapport.

Le journal français Le Dauphine Libere a rapporté que O’Leary, 30 ans, est décédé peu de temps après le décollage. Il a volé seul.

Des camarades parapentistes ont alerté les secours à 14h30 après avoir vu des ailes et des corps au sol.

Il est entendu que des officiers de l’organisation de secours en montagne PGHM Jausiers devaient bientôt arriver, mais O’Leary était déjà mort, selon le rapport.

O’Leary, parapentiste expérimenté, était en vacances en Europe avec son frère lorsque l’accident mortel s’est produit jeudi dernier à Saint-André-les-Alpes.

Le domaine, à moins de deux heures de Nice, est l’un des sites de parapente les plus réputés au monde.

Charlotte O'Leary fait du parapente à Saint-André-les-Alpes dans les Alpes françaises, à deux heures de route de Nice.  Google Maps
Charlotte O’Leary fait du parapente à Saint-André-les-Alpes dans les Alpes françaises, à deux heures de route de Nice. Google Maps

O’Leary, qui a étudié la médecine à l’Université d’Otago et a travaillé à Hauora Tairāwhiti, anciennement Tairawhiti District Health, de 2017 à 19, a vécu à Queenstown.

Il avait prévu de retourner en Nouvelle-Zélande pour la saison de ski d’hiver à Coronet Peak et avait assumé un rôle au sein de l’équipe médicale de NZ Ski.

Le directeur général de NZSki, Paul Anderson, a déclaré que O’Leary est un médecin urgentiste chevronné qui revient pour sa deuxième saison avec l’équipe de secours médical en montagne.

« Les gens sont dévastés », a-t-il dit.

« Perdre quelqu’un dans ces circonstances est tragique et c’est un membre très talentueux et précieux de l’équipe médicale.

« Nos sympathies vont à la famille – c’est tragique. »

Le ministère des Affaires étrangères et du Commerce a déclaré au Herald qu’il avait aidé la famille O’Leary.

« Nous avons connaissance du décès d’un Néo-Zélandais suite à un accident de parapente en France et apportons une aide à la famille », a déclaré un porte-parole.

Lorsqu’elle a été approchée par le Herald, sa famille a refusé cette semaine de commenter.

Rochelle Samuel

"Un fauteur de troubles incurable. Praticien de la télévision. Évangéliste de Twitter subtilement charmant. Entrepreneur de toujours."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.