Report du cycle de négociations commerciales entre l’UE et l’Australie sur fond de crise des sous-marins

Publié dans:

Dans un mouvement qui intervient au milieu de la crise des accords sous-marins, un responsable européen a annoncé vendredi à Sydney qu’un cycle de négociations commerciales prévu entre l’Union européenne et l’Australie avait été reporté d’un mois. L’Union européenne est le troisième partenaire commercial de l’Australie. En 2020, la valeur des échanges de biens entre les deux économies sera de 36 milliards d’euros, tandis que la valeur des échanges de services entre les deux sera de 26 milliards d’euros.

Il a été décidé de reporter le cycle de négociations commerciales prévu entre l’UE etAustralie Un mois, a déclaré vendredi un responsable européen, dans un mouvement qui survient au milieu de la colère de Bruxelles face à l’annulation du gros contrat d’achat de Canberra sous-marin de Paris.

« Le cycle de négociations de l’accord de libre-échange a été reporté d’un mois jusqu’en novembre », a déclaré le responsable à l’AFP, un retard qui jette un doute sur le sort de ces négociations.

Le ministre australien du Commerce, Dan Tehan, doit se rendre en Europe pour participer au douzième cycle de négociations commerciales.

« intérêt national »

Dans une déclaration à l’Agence France-Presse, le ministre australien a minimisé la décision de Bruxelles de reporter un autre cycle de négociations.

« Nous comprenons la réaction de la France à notre décision concernant le sous-marin, mais en fin de compte, chaque pays doit agir dans son intérêt national, et c’est ce qu’a fait l’Australie », a déclaré Tehan.

Le ministre australien a indiqué qu’il avait l’intention de rencontrer le commissaire européen au commerce Valdis Dombrovskis la semaine prochaine pour discuter des négociations commerciales entre les deux parties.

« Nous continuerons à préparer le douzième cycle de négociations et à travailler à la finalisation d’un accord de libre-échange qui soit dans l’intérêt de l’Australie et de l’Union européenne », a-t-il ajouté.

La crise des sous-marins australiens a éclaté le 15 septembre, après que le président américain Joe Biden a annoncé la naissance d’une nouvelle alliance de défense entre les États-Unis, la Grande-Bretagne et l’Australie, dont l’un des premiers fruits a été l’expansion de la technologie américaine des sous-marins à propulsion nucléaire. pour inclure l’Australie.

Afin de mettre les sous-marins américains en service avec l’énergie nucléaire, l’Australie a brusquement annulé un important contrat qu’elle avait conclu avec la France pour l’achat de 12 sous-marins conventionnels, au grand dam de Paris.

L’Union européenne est le troisième partenaire commercial de l’Australie. En 2020, la valeur des échanges de biens entre les deux économies sera de 36 milliards d’euros, tandis que la valeur des échanges de services entre les deux sera de 26 milliards d’euros. Le 12e cycle de négociations commerciales entre les deux parties devrait couvrir des domaines tels que le commerce, les services, l’investissement et les droits de propriété intellectuelle.

FRANCE 24/AFP

Fernand Lefèvre

"Résolveur de problèmes typique. Sujet à des crises d'apathie. Mélomane primé. Nerd de l'alcool. Aficionado de zombies."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.