Qui est Valérie Pécresse, la candidate du Parti républicain français ?

La candidate républicaine à la présidentielle est Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France. Parmi les propositions les plus importantes figurait la suppression de 150 000 emplois dans les administrations publiques. Et restauré cinquante mille emplois dans la santé, la sécurité et la justice. Qui est Valérie Pécresse, la première femme à représenter les droits à l’élection présidentielle française ? Et c’est quoi le programme ?

Valérie Beckers est la candidate républicaine. C’est le vrai parti principal. Il a cinquante-quatre ans. Il est président de la participation d’Ile-de-France, dont fait partie le capital, depuis l’an deux mille quinze.

Il dit qu’il a grandi en tant que gaulliste, socialiste. Son père était professeur d’économie.

Après avoir obtenu plusieurs diplômes universitaires, dont le Collège d’administration, il entre au Conseil d’État. Sa rencontre avec l’ancien président Jacques Chirac a été un moment important de sa vie politique. En quatre-vingt-dix-sept, il travaille comme conseiller du président Chirac, puis est nommé secrétaire général du Parti de la droite en 2002. Puis il est élu aux élections législatives, et devient député de la périphérie de la capitale.

Politique riche. Il a été élu deux fois au parlement, et a été ancien ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, entre 2000 et sept et douze, sous la présidence de l’ancien président Nicolas Sarkozy. Puis le ministre du Budget, entre deux mille onze et deux mille douze. Il était le porte-parole du gouvernement en même temps. Avant de prendre la présidence de la région Ile-de-France.

Il quitta le parti en deux mille dix-neuf, avant de le rejoindre en deux et vingt et un. Il a annoncé sa candidature à la présidence en juillet dernier, avant de l’annoncer officiellement plus tard.

Elle a été la première femme à représenter la droite lors d’une élection présidentielle en France.

Il a formellement présenté son projet présidentiel le 14 de ce mois, l’appelant la « Nouvelle-France ». « Je veux reconstruire la France, plus forte, plus libre et plus juste », a-t-il déclaré. Il a promis de reconstruire la France, par l’engagement et l’action.

Il est partisan du libéralisme économique. Il a dit qu’il avait de nombreuses tendances pour l’ancienne chancelière allemande Angela Merkel et s’est comparé à feu le Premier ministre britannique, Margaret Thatcher.

Au cours de sa campagne électorale, il s’est exprimé sur une variété de sujets.

Si elle est élue, la candidate d’extrême droite, Valérie Pécresse, entend mettre en œuvre un projet de décentralisation, qui selon elle est le plus puissant de l’histoire de son pays, et veut également lancer un important plan d’investissement dans les infrastructures.

Dans son programme pour l’élection présidentielle

Beckers a proposé d’augmenter le pouvoir d’achat, d’augmenter les heures hebdomadaires travaillées à 39 heures et d’augmenter les salaires de dix pour cent sur cinq ans.

Et relever l’âge de la retraite à 65 ans. Et lier les revenus de retraite aux taux d’inflation, pour augmenter le pouvoir d’achat.

Il donne également des conseils sur la production d’énergie, pour atteindre la souveraineté et protéger le pouvoir d’achat des gens.

Sur l’immigration, Pecres veut organiser un référendum, modifier les lois constitutionnelles et fixer des quotas d’immigration, à élire chaque année au Parlement.

Restez au courant de l’actualité internationale où que vous soyez. Téléchargez l’application Monte Carlo International

Il suggère également d’expulser tous les résidents illégaux, ce qui constitue une grave menace pour la sécurité publique.

En ce qui concerne l’agriculture, il croyait que l’agriculture était française. Il a promis de travailler pour une agriculture durable et compétitive dans le monde, a promis des retraites qui sauvegardent la dignité des agriculteurs, et pas moins que le salaire minimum.

Dans sa campagne, il a exprimé la position assez sensible de Bruxelles et de l’Allemagne dans le contexte européen.

La situation électorale est très difficile, dit un politologue, car elle a trois concurrents, avec des enjeux différents.

Rochelle Samuel

"Un fauteur de troubles incurable. Praticien de la télévision. Évangéliste de Twitter subtilement charmant. Entrepreneur de toujours."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.