Pourquoi les Français sont obsédés par notre famille royale

Pour les personnes aussi passionnées par le républicanisme qu’elles le trouvent, la France n’est pas à moitié obsédée par la royauté – et, surtout, la monarchie britannique. La couverture de la mort de la reine et de ses conséquences a été mur à mur. La transmission de lundi de matériel lié aux funérailles a commencé sur les deux principales chaînes de télévision à 6 heures du matin et s’est poursuivie, semble-t-il, jusqu’à ce que même les républicains français les plus ardents aient dû être battus pour se rendre.

Si l’on y ajoute les quatre chaînes d’information en continu, on estime qu’entre sept et huit millions de Français sont devant leur écran aux heures de grande écoute. Selon le sondage, une majorité de Français pensent que la couverture médiatique depuis le 8 septembre a été excessive – un universitaire appelle « l’infobésité » – mais il semble qu’ils la regardent à la télévision de la même manière. Le premier voyage outre-mer de Charles III en tant que roi de France ne fera que bien refléter Macron chez lui.

Et pourquoi pas? Ayant raccourci par erreur leur propre royals il y a plusieurs siècles, nos voisins recherchent des remplaçants partout où ils peuvent être trouvés. Juan Carlos a été utile dans le passé, mais a fortement chuté dans le classement ces derniers temps. Pendant ce temps, les Français considèrent Albert et Charlene de Monaco presque comme les leurs, surtout depuis la naissance de jumeaux de sept ans, Jacques et Gabriella.

On s’intéresse également aux différentes monarchies du Pays Bas et scandinaves, notamment parce que la famille royale suédoise a des racines françaises à Pau dans les contreforts des Pyrénées (longue histoire). De plus, l’intérêt n’apparaissait que par intermittence, au moment des mariages, des décès et des scandales de corruption.

Cependant, aucun de ceux-ci n’a jamais rivalisé avec les Windsors pour les pouces de colonne et la continuité de l’appel. Des magazines comme Gala, Point de Vue et Paris Match sont depuis longtemps remplis de nombreuses newsletters hebdomadaires sur William et Kate, et sur le sort de Harry et Meghan.

Mais notre reine…Ce Reine », a déclaré le président Macron – se tenant à l’écart et au-dessus. Il est suffisamment respecté pour montrer que s’il devait imiter son prédécesseur Edouard III et réclamer le trône de France, il y aurait des votes en sa faveur. Bien sûr, il y aura des votes contre. A la demande du gouvernement de mettre le drapeau de la ville en berne en l’honneur de la reine, le maire de Bourges a répondu : « Pourquoi devrais-je rendre hommage à un roi étranger ? » (Ce qui pourrait être considéré comme un peu nerveux de la part du maire d’une ville connue comme le trou de boulon des rois.)

Jacques Fontaine

"Fanatique de la musique amateur. Ninja de l'alcool. Troublemaker sans vergogne. Passionné de nourriture. Introverti extrême. Nerd du voyage certifié."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.