Le Royaume d’Arabie saoudite signe l’accord Artemis

Les États-Unis ont salué la signature par l’Arabie saoudite des accords d’Artémis le 14 juillet, affirmant son engagement en faveur d’une exploration spatiale sûre, durable et responsable. Mohammed Saud al-Tamimi, PDG de la Commission spatiale saoudienne, a signé l’accord au nom du Royaume d’Arabie saoudite et a été rejoint lors d’une cérémonie virtuelle par Son Altesse la princesse Reema bint Bandar bin Sultan bin Abdulaziz Al Saud, ambassadrice aux États-Unis , Abdullah bin Amer al-Saud. Swaha, ministre saoudien des communications et des technologies de l’information, Bill Nelson, administrateur de l’Administration nationale de l’aéronautique et de l’espace, Martina Strong, chargée d’affaires pour la mission des États-Unis en Arabie saoudite et directrice adjointe adjointe Secrétaire Jennifer R. Littlejohn du Bureau des océans et des affaires environnementales et scientifiques internationales du Département d’État.

Les principes de l’accord Artemis, basés sur le traité sur l’espace extra-atmosphérique de 1967, font avancer le programme Artemis dirigé par la NASA, qui placera la première femme et la première personne de couleur sur la Lune et préparera la voie à une mission humaine sur Mars. Artemis s’appuie sur une coalition internationale large et diversifiée, travaillant ensemble pour réaliser une vision historique et ambitieuse de l’exploration spatiale humaine.

En tant que signataires de l’Accord, les acteurs étatiques promeuvent un comportement responsable dans l’espace extra-atmosphérique, notamment par l’enregistrement d’objets spatiaux, la déconfliction d’activités, la diffusion de données scientifiques et la fourniture d’une aide d’urgence. Ensemble, les signataires réduiront l’incertitude et renforceront la sécurité des opérations spatiales afin de faciliter l’utilisation durable de l’espace au profit de toute l’humanité.

Le Royaume d’Arabie saoudite est le 21e pays à signer le traité, rejoignant l’Australie, Bahreïn, le Brésil, le Canada, la Colombie, la France, Israël, l’Italie, le Japon, la République de Corée, le Luxembourg, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, la Pologne, la Roumanie, Singapour, Ukraine, Émirats arabes unis, Royaume-Uni et États-Unis d’Amérique. L’Arabie saoudite est le septième pays à signer l’accord Artemis depuis janvier 2022 et le quatrième pays du Moyen-Orient à y adhérer.

Pour plus d’informations sur l’accord Artemis, visitez https://www.nasa.gov/specials/artemis-accords/index.html.

Pour les demandes des médias, veuillez contacter OES-PA-DG@state.gov.

Lancelot Bonnay

"Érudit primé au bacon. Organisateur. Fanatique dévoué des médias sociaux. Passionné de café hardcore."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.