Le roi Charles III frustré par un stylo cassé lors d’une cérémonie irlandaise

Merde ! Le roi Charles III avait un snafu avec un stylo qui fuyait lors d’une cérémonie de signature en Irlande du Nord – et le roi était moins qu’heureux.

« Dieu, je déteste cette chose! » Charles, 73 ans, plaisante lorsque des stylos coulent sur sa main en signant le livre d’or au château de Hillsborough le mardi 13 septembre.

Le roi se leva rapidement et tendit le stylo à sa femme alors qu’il se frottait les doigts. « Oh regarde, c’est partout, » L’impératrice Camille75, a déclaré alors qu’il inspectait son écurie, et le roi a répondu: « Je ne peux pas supporter cette putain de chose … à chaque fois que ça pue », avant de sortir de la pièce.

Les dirigeants ont également été frustrés d’avoir initialement signé la mauvaise date sur le document avant de vérifier auprès d’un assistant qui l’a averti qu’il était en retard.

La famille royale est arrivée mardi au château de Hillsborough à Belfast dans le cadre de sa tournée au Royaume-Uni après le décès de la reine Elizabeth II le jeudi 8 septembre. Ils ont vu les hommages, y compris des fleurs et des notes manuscrites, qui ont été laissés en l’honneur de la défunte reine. Ils ont également assisté à un service de réflexion en l’honneur de la reine à la cathédrale Sainte-Anne.

S’adressant aux résidents irlandais pour la première fois en tant que roi, Charles a déclaré qu’il poursuivrait la mission de sa mère pour protéger le bien-être de l’Irlande du Nord.

Au cours des années qui se sont écoulées depuis qu’elle a commencé sa longue vie dans la fonction publique, ma mère a vu l’Irlande du Nord traverser des changements importants et historiques », a déclaré le patriarche royal dans un discours mardi. « Au fil des ans, il n’a jamais cessé de prier pour le meilleur des temps pour cet endroit et pour les gens, dont il connaît les histoires, dont notre famille ressent le chagrin, et pour qui il l’aime et le respecte profondément. »

OLIVIER HOSLET/EPA-EFE/Shutterstock

Ce n’est pas la première fois que Charles a l’air énervé depuis la mort de sa mère. Lors de son conseil d’accession du samedi 10 septembre, le roi a eu l’air agacé lorsqu’il a fait signe à ses aides de retirer le porte-plume qui le bloquait lorsqu’il a signé le document.

Les quelques jours ont été chargés – et difficiles – pour le roi après le décès de l’homme de 96 ans. Après s’être rendu en Écosse pour être aux côtés de sa mère au château de Balmoral en Écosse, Charles est retourné à Londres le vendredi 9 septembre pour la cérémonie d’adhésion. Le lundi 12 septembre, il est ensuite retourné à Édimbourg pour marcher derrière le cercueil de la reine avec ses frères et sœurs. Prince André, Prince Edward et Princesse Anne.

Après avoir passé du temps en Irlande, le roi retourne à Londres une fois de plus pour rencontrer toute la famille royale, y compris le fils Prince William, Prince-Harry et leurs épouses respectives, Princesse Kate et Meghan Markle – pour recevoir le cercueil d’Elizabeth. Il devait passer la dernière nuit dans son ancienne maison, Buckingham Palace.

Le mercredi 14 septembre, il y aura une procession vers Westminster Hall où la famille royale assistera à un court service présidé par l’archevêque de Canterbury avec Pasteur Dr. David HoyleDoyen de Westminster, avant que les mensonges ne commencent.

Après l’événement de mercredi, le public pourra rendre hommage en personne pendant plusieurs jours jusqu’à ses funérailles nationales le lundi 19 septembre. Son dernier lieu de repos est au château de Windsor dans une tombe avec son défunt mari, le prince Philip, décédé en avril 2021 à l’âge de 99 ans.

Roul Dennel

"Écrivain extrême. Passionné d'Internet. Passionné de télévision indépendant. Fan de nourriture diabolique. Introverti. Penseur hardcore. Future idole des adolescents. Expert en bacon."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.