Item Response Theory Analysis of Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders, Fifth Edition (DSM-5) Criteria Adapted to Screen Use Disorder: Exploratory Survey

Arrière plan: L’utilisation des écrans fait partie de la vie quotidienne dans le monde entier et une morbidité associée à une utilisation excessive des écrans a été signalée. Une utilisation excessive de l’écran peut indiquer un trouble de l’utilisation de l’écran (SCUD). Une approche intégrative du ScUD pourrait mieux s’adapter à la réalité polymodale des écrans et aux problèmes concomitants avec les écrans, plutôt qu’une approche distincte, activité par activité. Au sein de ce paradigme, une approche pragmatique et opérationnelle de l’étude des potentiels ScUD nécessite l’utilisation de critères communs, pour tous les écrans et activités réalisées sur écrans, dans un questionnaire unique.

Objectif: Nos objectifs étaient (1) de décrire l’utilisation des écrans dans un échantillon de la population générale et (2) d’examiner l’unidimensionnalité, l’indépendance locale et les traits psychométriques du 9 Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux, Cinquième édition (DSM-5) critères du trouble du jeu sur Internet (DE) adaptés à l’utilisation des écrans dans l’échantillon communautaire. Nous avons émis l’hypothèse que les 9 critères DSM-5 ED ajustés par ScUD présenteraient une bonne unidimensionnalité, une indépendance locale et une discrimination, avec des critères distribués sur un continuum de gravité.

Méthode: Cette enquête transversale dans une banlieue française cible à la fois les adultes et les jeunes. Le questionnaire auto-administré portait sur les principaux types d’écrans utilisés et leur utilisation pour diverses activités au cours du mois écoulé. La présence de critères diagnostiques de ScUD au cours des 12 derniers mois a également été auto-évaluée dans le questionnaire. L’analyse factorielle et la théorie de la réponse à l’item à 2 paramètres ont été utilisées pour étudier les dimensions, l’indépendance locale et les propriétés psychométriques des critères ScUD.

Résultats: Parmi 300 participants, 171 (57,0%) étaient des femmes (âge moyen 27 ans), 297 (99,0%) utilisaient des écrans, 134 (44,7%) rapportaient au moins un critère (utilisateurs potentiels problématiques), et 5 (1,7%) rapportaient 5 ou plusieurs critères et ScUD pris en charge. Les critères les plus pris en charge étaient la perte de contrôle (60/300, 20,0 %) et la préoccupation (52/300, 17,3 %). Le type d’écran utilisé et l’activité d’écran différaient entre les participants sans critère ScUD et ceux avec au moins un critère ScUD. Ces derniers sont plus susceptibles d’avoir des ordinateurs comme type d’écran le plus utilisé, et plus de jeux vidéo, de communication/réseautage social, et de regarder des nouvelles et de rechercher des informations comme activités. L’unidimensionnalité a été confirmée par tous les indices d’ajustement. L’indépendance locale a été confirmée par l’absence de corrélation résiduelle entre les items. Les critères pour avoir une charge factorielle relativement élevée, la perte d’intérêt pour d’autres activités récréatives étant la plus élevée. Cependant, les critères avec la plus faible saturation factorielle sont tous restés au-dessus de la limite, s’accordant sur l’unidimensionnalité. Les critères les plus discriminatoires étaient la perte d’intérêt, la préoccupation, la tromperie/la couverture et le risque/la perte de relation/d’opportunité, qui ont également fourni le plus d’informations sur les mesures des traits latents.

Conclusion: Nous décrivons l’utilisation des écrans dans un échantillon de la communauté française et avons montré que l’adaptation de l’ED DSM-5 au « ScUD » a une bonne validité psychométrique discriminatoire, confirmant notre hypothèse. Nous recommandons d’utiliser ces critères pour évaluer le potentiel de « ScUD ». D’autres études devraient déterminer si tous les critères sont requis et si d’autres critères doivent être ajoutés.

Éloise Leandres

"Explorateur hardcore. Fanatique de la musique hipster. Érudit du café maléfique. Fervent défenseur de la télévision."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.