Essais de football de l’UEFA en Angleterre, en Allemagne et en France

L’UEFA déploie cette saison un programme d’observation en toute sécurité dans ses compétitions pour les matches en Angleterre, en Allemagne et en France dans le but de le réintroduire de manière permanente, a annoncé mercredi l’instance dirigeante du football européen. Bien que les zones debout sûres deviennent la norme à l’échelle nationale, les règlements actuels de l’UEFA ne l’autorisent pas dans ses compétitions suite à la disqualification suite à la catastrophe du stade Heysel en 1985.

Le programme a été approuvé par le Comité exécutif, mais l’instance a déclaré qu’il serait limité aux cinq meilleures associations classées au classement de l’UEFA où le poste est déjà autorisé et mis en œuvre au niveau national. Bien que l’Espagne et l’Italie figurent dans le top cinq, l’UEFA a déclaré que cela ne se limiterait qu’à l’Angleterre, l’Allemagne et la France, car elles se conforment à la législation nationale et locale.

« Le programme se déroulera de la phase de groupes et des huitièmes de finale jusqu’aux demi-finales des compétitions interclubs masculines de l’UEFA 2022-23 inclus. Les finales sont exclues », a indiqué l’UEFA dans un communiqué. « À la fin de la saison 2022-23, sur la base des rapports soumis par les experts désignés, l’administration de l’UEFA évaluera les résultats du programme et présentera les résultats au Comité exécutif de l’UEFA. »

Le Comité décidera alors d’une éventuelle poursuite ou extension du programme. En Angleterre, Manchester United, Tottenham Hotspur, Manchester City et Chelsea ont reçu l’autorisation d’être autorisés à se tenir en sécurité dans les zones assises depuis le 1er janvier de cette année, avec plus de clubs britanniques rejoignant, ils adopteront des zones debout sûres la saison prochaine.

Les meilleurs terrains de vol d’Angleterre ont été convertis en stades pour tous les sièges il y a près de 30 ans après que les supporters de Liverpool ont été écrasés dans des zones surpeuplées et clôturées au stade de Hillsborough en 1989, faisant 97 morts. Trente-neuf personnes, pour la plupart des Italiens, sont mortes au stade du Heysel à Bruxelles lorsqu’un mur s’est effondré après que les supporters de Liverpool aient blâmé les supporters de la Juventus avant la finale de la Coupe d’Europe 1985, que la Juve a remportée 1-0.

(Cette histoire n’a pas été éditée par l’équipe de Devdiscourse et est automatiquement générée à partir d’un flux syndiqué.)

Fernand Lefèvre

"Résolveur de problèmes typique. Sujet à des crises d'apathie. Mélomane primé. Nerd de l'alcool. Aficionado de zombies."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.