Vivendi accélère le rachat de Lagardère et étend son empire médiatique

Le logo du géant français des médias Vivendi est visible à l’entrée principale du siège du conglomérat du divertissement aux télécommunications à Paris, France, le 12 août 2020. REUTERS/Charles Platiau

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

  • Racheter près de 18% du capital d’Amber dans les prochains jours
  • Portera la participation de Vivendi dans Lagardère à 45,1%
  • Soumettre une offre pour les actions restantes avant février 2022

PARIS, 9 décembre (Reuters) – Vivendi (VIV.PA) rachètera la participation du fonds activiste Amber dans le propriétaire de Paris Match Lagardère « dans les prochains jours », a-t-il déclaré jeudi, accélérant un accord qui étendra son influence sur les médias français à l’avenir de l’élection présidentielle de l’année prochaine. .

Vivendi a annoncé en septembre son intention d’acquérir la participation de près de 18% d’Amber dans Lagardère pour 24,10 euros par action, puis de soumettre une offre publique d’achat complète au même prix.

À l’époque, il avait déclaré qu’il prévoyait de finaliser l’achat d’actions d’ici le 15 décembre, en attendant l’autorisation réglementaire nécessaire, mais jeudi, il a déclaré qu’il accélérerait la transaction.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

« Une analyse récente de Vivendi a conduit la société à considérer que cette acquisition pouvait être faite maintenant », a-t-il déclaré dans un communiqué.

Il a ajouté qu’afin de se conformer à la réglementation sur les fusions, il n’exercera pas les droits de vote découlant de l’acquisition des actions d’Amber ou des offres publiques d’achat aux actionnaires minoritaires tant que les approbations réglementaires nécessaires n’auront pas été obtenues.

« En conséquence, le Directoire de Vivendi a décidé d’autoriser l’acquisition immédiate des actions Lagardère détenues par Amber Capital », a indiqué le groupe.

L’opération portera la participation de Lagardère Vivendi à 45,1%, avec une offre publique d’achat sur les actions restantes prévue en février 2022.

Avec cette acquisition, Vivendi, déjà propriétaire du groupe de télévision payante Canal+ et de la chaîne d’information d’extrême droite CNEWS, prendra le contrôle du magazine phare Lagardère Paris Match, de l’hebdomadaire Journal du Dimanche et de la radio Europe 1.

Les ambitions médiatiques du principal actionnaire du milliardaire Vivendi, Vincent Bolloré, ont ébranlé le cercle restreint du président Emmanuel Macron, ont indiqué des sources, certains craignant que la construction de son empire ne génère une onde radiophonique dominée par des opinions d’extrême droite avant l’élection présidentielle d’avril 2022.

Un candidat, le commentateur d’extrême droite Eric Zemmour, occupait auparavant un poste rémunéré à CNEWS et il apparaît souvent à l’antenne. Il n’est plus sur la chaîne.

Vivendi a refusé de commenter les informations des médias selon lesquelles Bolloré aurait soutenu Zemmour lors de l’élection présidentielle, des sources affirmant que ni la société ni son principal actionnaire n’avaient exprimé leur soutien à Zemmour.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Reportage supplémentaire par Gwenaelle Barzic Écriture par Silvia Aloisi Montage par David Goodman et Mark Potter

Notre norme : Principes de confiance de Thomson Reuters.

Fernand Lefèvre

"Résolveur de problèmes typique. Sujet à des crises d'apathie. Mélomane primé. Nerd de l'alcool. Aficionado de zombies."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.