Un programme d’éducation sur l’Holocauste examine la représentation des Juifs et de l’Holocauste dans les jeux vidéo

Les jeux vidéo ont une longue histoire d’utilisation de la Seconde Guerre mondiale comme toile de fond, mais l’Holocauste a à peine été touché. Pas surprenant : dans l’ensemble, les jeux conçus pour le divertissement – souvent humoristiques ou du moins moins sérieux – et le meurtre de masse de six millions de personnes à la poursuite d’une idéologie raciste ne sont pas à la hauteur de cette intention. Pour commémorer la Journée internationale du souvenir de l’Holocauste, le Sarah et Chaim Neuberger , Centre d’éducation sur l’Holocauste verra un jeu centré sur l’Holocauste : La Lumière dans les Ténèbres, une « expérience pédagogique d’histoire » sur l’Holocauste en France.

« Je suis français, et l’Holocauste en France est rarement évoqué », expliquait l’an dernier le réalisateur Luc Bernard dans Câble Xbox. « Une autre raison qui m’a touchée était que j’étais enfant et que ma grand-mère me disait qu’elle s’occupait des enfants de Kindertransport en Angleterre. Ainsi, l’Holocauste a formé ma famille. »

Fernand Lefèvre

"Résolveur de problèmes typique. Sujet à des crises d'apathie. Mélomane primé. Nerd de l'alcool. Aficionado de zombies."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.