Victimes des inondations : l’envoyé français renouvelle son engagement à continuer à fournir de l’aide – Pakistan

ISLAMABAD : Renouvelant l’engagement de son pays à continuer d’aider les victimes des inondations au Pakistan, l’ambassadeur français Nicolas Galey a déclaré mardi que le changement climatique est un défi mondial qui nécessite une réponse collective de la communauté internationale.

L’ambassadeur de France au Pakistan, ainsi que l’attaché de défense français, le colonel A Presson, informent les médias sur l’aide de l’État fournie aux personnes touchées par les inondations au Pakistan.

Suite aux inondations sans précédent qui ont frappé le Pakistan, il a ajouté que le président français Emmanuel Macron voulait marquer la solidarité de la France et des Français avec le peuple pakistanais et en concertation avec les autorités pakistanaises, la France a rapidement dépêché du matériel d’urgence et des experts militaires de France. services de sécurité civile sur le terrain pour aider aux opérations de secours et répondre aux besoins humanitaires urgents.

Le 3 septembre, il a ajouté qu’un vol charter spécial était arrivé à Karachi, transportant du matériel d’urgence, dont 83 pompes à eau de grande capacité et plus de 200 tentes, ainsi que d’autres articles non alimentaires. En outre, a-t-il précisé, une équipe médicale militaire composée de quatre médecins et quatre infirmiers, ainsi qu’une équipe militaire composée de quatre techniciens sont également venus faire fonctionner la pompe à eau.

Il a indiqué que l’équipe médicale française est restée sur le terrain pendant deux semaines dans le district de Badin, dans le Sindh, travaillant aux côtés de l’équipe médicale pakistanaise de l’hôpital militaire de Badin pour fournir des centaines de consultations médicales chaque jour. L’équipe d’entraîneurs a pu former plus de 50 techniciens pakistanais à l’utilisation des pompes à eau, a-t-il ajouté.

Du 7 octobre au 5 novembre, il a ajouté que 40 experts français de la sécurité civile ont été déployés dans le district de Dadu, dans le Sindh, pour faire fonctionner des équipements de purification d’eau amenés directement de France. Il a ajouté que l’équipe militaire a fourni 600 000 litres d’eau potable à la communauté locale, bénéficiant à 1 000 personnes par jour.

En signe de soutien à la reconstruction des zones inondées, l’ambassadeur a indiqué que la France fournit un pont de type Bailey de 50 mètres de long qui sera prochainement déployé par les autorités pakistanaises dans le district du Sindh.

« Cette opération a été menée dans le cadre du mécanisme de protection civile de l’Union européenne (EUCPM) », a-t-il ajouté.

Dans une autre déclaration de soutien aux communautés touchées par les inondations, il a ajouté que la France avait alloué un million d’euros à trois organisations internationales non gouvernementales (OING) françaises pour des opérations de secours pour un total de 90 000 bénéficiaires dans trois provinces.

Il a déclaré que dans les ONGI, notamment, Action contre la faim (ACF) pour un projet intégré combinant santé, eau, assainissement et hygiène (WASH), agriculture, sécurité alimentaire et moyens de subsistance pour près de 30 000 bénéficiaires dans les districts de Qambar Shahdadkot et Khairpur du Sindh.

Secours Islamique France (SIF) pour une aide d’urgence multisectorielle à 40 000 bénéficiaires dans les districts de Quetta, Qila Saifullah, Pishin et Lasbela, au Balouchistan tandis que Médecins du Monde (MDM) pour le déploiement de trois équipes mobiles de santé, pour 20 000 bénéficiaires, en le district de Khyber Pakhtunkhwa à Nowshera, Charsadda et Chitral, a-t-il ajouté.

L’envoyé a déclaré que le gouvernement français avait également alloué un million d’euros au Programme alimentaire mondial (PAM) pour un programme intégré de filet de sécurité nutritionnelle pour les femmes enceintes et allaitantes dans les districts de Qambar Shahdadkot et Khairpur du Sindh. Le programme fournira une aide alimentaire d’urgence, des kits de prévention nutritionnelle vitaux et des subventions en espèces à 5 400 bénéficiaires directs et 32 ​​400 membres des ménages, a-t-il ajouté.

Il a en outre ajouté qu’un certain nombre d’entreprises françaises contribuent également à soutenir les communautés touchées par les inondations, notamment Total, Bureau Veritas et d’autres par le biais de dons directs ou de contributions à des organisations à but non lucratif afin de fournir un soutien direct aux activités de réhabilitation.

En réponse à une question sur la méthode d’évaluation des pertes et dommages, l’ambassadeur de France a déclaré qu’ils avaient différents types d’évaluations, y compris par les gouvernements et les organisations internationales.

Interrogé sur le projet de conférence des donateurs, il a déclaré qu’après avoir rencontré le Premier ministre Shehbaz Sharif en marge de l’Assemblée générale des Nations unies à New York, le président français Macron avait lancé l’idée d’une conférence internationale des donateurs pour soutenir les efforts d’aide du Pakistan et « non nécessairement l’héberger. » ”

Droit d’auteur Business Recorder, 2022

Lancelot Bonnay

"Érudit primé au bacon. Organisateur. Fanatique dévoué des médias sociaux. Passionné de café hardcore."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *