Une startup française a créé une application pour montrer les effets secondaires personnalisés des médicaments

Une application gratuite créée par des médecins français permet aux utilisateurs de visualiser des informations personnalisées sur les éventuels effets secondaires des médicaments qu’ils peuvent prendre.

L’application Goodmed a été créée par la startup bordelaise Synapse Medicine, dont l’équipe est composée de médecins-entrepreneurs.

Celle-ci vise à accroître la consommation de médicaments par les patients et les médecins professionnels, ainsi qu’à sensibiliser toutes les parties aux risques éventuels de chacun. Il comble une « lacune technologique dans un problème majeur de santé publique », disent les créateurs.

Louis Létinier, directeur médical et co-fondateur de l’application, a déclaré : « L’objectif est de permettre à chacun d’accéder à une information fiable et personnalisée sur les médicaments. »

Cette application est disponible gratuitement sur iOS (Iphone) et Android. Les utilisateurs doivent entrer des informations personnelles telles que le nom, l’âge, les antécédents médicaux, les allergies, les médicaments actuels, les plans de traitement et s’ils ont des maladies chroniques.

La plateforme vise à rendre les informations médicales faciles à comprendre pour les non-médecins et utilise un code couleur simple basé sur la technologie de réalité augmentée. L’utilisateur peut prendre une photo de la boîte à médicaments, et une couleur rouge apparaîtra si elle est dangereuse, ou verte si le risque est faible ou inexistant.

Il vise également à personnaliser les informations, et à prendre en compte les données médicales personnelles de l’utilisateur et les prescriptions en cours pour proposer des précisions.

Il fournit des avis de sécurité complets pour chaque médicament, des conseils sur son utilisation et son dosage, les précautions à prendre et les effets secondaires à surveiller en cas d’utilisation.

Goodmed offre également aux utilisateurs la possibilité de contacter un professionnel de la santé pour demander plus d’informations sur le fait qu’un médicament pourrait être particulièrement nocif pour eux, en particulier celui qui peut être obtenu sans ordonnance. Il fonctionne sur tous les médicaments disponibles en France.

Cette application a été compilée à partir des connaissances des médecins et pharmaciens de Synapse Médecine, ainsi que des sources documentaires officielles dont celles de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM).

Il compte environ 30 000 utilisateurs dans le pays. Il existe également une version payante qui permet aux utilisateurs de regrouper plusieurs profils sur le même compte.

C’est venu après une étude récente a trouvé que plus de 200 000 personnes en France sont hospitalisées chaque année à cause des effets secondaires indésirables des médicaments.

Des études montrent qu’en 2018 – l’année de référence la plus récente – un total de 212 500 personnes ont été hospitalisées pour cette raison, contre 144 000 en 2007. Cela équivaut à une augmentation de 47 % en 10 ans.

Actuellement, plus de 8 % des hospitalisations sont dues à des effets secondaires graves et indésirables des médicaments.

Article associé

Liste des « médicaments à éviter en 2022 » publiée par la revue médicale française

Pourquoi les « drogues à éviter » sont-elles autorisées à circuler en France ?

La France doit augmenter son stock de médicaments vitaux pour éviter une pénurie

Rochelle Samuel

"Un fauteur de troubles incurable. Praticien de la télévision. Évangéliste de Twitter subtilement charmant. Entrepreneur de toujours."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.