Une joueuse de tennis française accuse son ancien entraîneur de harcèlement sexuel

NEW YORK—Joueur de tennis professionnel français qui a atteint le plus haut classement en carrière de No. Il y a 39 ans, il a accusé son ancien entraîneur de viol et de harcèlement sexuel.

La Fédération française de tennis a déclaré samedi dans un communiqué qu’elle « soutient » Fiona Ferro, la jeune femme de 25 ans qui a perdu la qualification en US Open la semaine dernière, « dans la foulée il a débuté contre son ancien entraîneur, Pierre Bouteyre ».

La fédération a ajouté qu' »elle étudie la possibilité de porter plainte au civil dans cette affaire ».

Ferro a écrit sur les réseaux sociaux à propos de ses accusations contre Bouteyre et a dit: « Je ne suis pas d’accord. »

« J’ai une confiance totale dans le système judiciaire de mon pays et je précise que je ne souhaite pas faire d’autres déclarations concernant l’enquête criminelle », a déclaré Ferro.

L’Associated Press n’identifie généralement pas les personnes qui disent avoir été agressées sexuellement à moins qu’elles n’apparaissent en public, ce que Ferro a fait.

Ferro est la dernière joueuse de tennis à attirer l’attention sur la question de la protection des athlètes contre les entraîneurs prédateurs.

« Nous félicitons Fiona d’avoir eu le courage de soulever ces allégations. Nous sommes ravis de voir une enquête complète et une procédure judiciaire en cours », a déclaré samedi une porte-parole de la Women’s Tennis Association (WTA). « La WTA s’engage à assurer un environnement sûr lors de nos tournées. La protection exige de la vigilance, et nous continuons d’investir dans l’éducation, la formation et les ressources pour renforcer nos efforts.

Après avoir remporté son match du troisième tour à l’US Open samedi, la double championne de l’Open d’Australie Viktoria Azarenka a été interrogée sur la manipulation et l’exploitation de jeunes joueurs par l’entraîneur.

Il a déclaré que le conseil des joueurs de la WTA, dont il est membre, envisageait de conserver le « No. 1 sujet… parce que nous voyons des jeunes femmes vulnérables être exploitées dans différentes situations.

Mentionnant Ferro, Azarenka a déclaré: «Je le félicite pour son courage. J’espère que cette situation, il en sortira plus fort et que le tennis ne sera pas ruiné pour lui à cause de cela. C’est, je pense, un sujet très, très lourd. Mais c’est un sujet qui devrait sortir davantage. »

En mars, un joueur de tennis a tenu une conférence de presse après avoir poursuivi l’US Tennis Association (USTA), a déclaré que les organismes de réglementation ne l’avaient pas protégé d’un entraîneur qui, selon lui, l’avait agressé sexuellement dans l’un de ses centres d’entraînement à l’âge de 19 ans.

Kylie McKenzie a déclaré que l’entraîneur Anibal Aranda l’avait touchée de manière inappropriée au centre de formation de l’USTA à Orlando, en Floride, selon un procès intenté devant un tribunal fédéral du centre de la Floride. Le procès indique qu’Aranda, qui a été employée par l’USTA pendant environ sept ans, puis licenciée, a utilisé son poste d’entraîneur de l’USTA pour avoir accès à des athlètes féminines vulnérables.

En avril, ancienne joueuse de tennis Pam Shrivermaintenant commentateur de télévision, révélant dans un récit à la première personne publié par le journal britannique The Telegraph qu’il « avait une relation inappropriée et dommageable avec mon entraîneur beaucoup plus âgé » qui a commencé quand il avait 17 ans et 50 ans.

Après que la nouvelle des allégations de Ferro ait fait surface, Shriver a tweeté : « J’envoie mon meilleur soutien à Fiona Ferro. La meilleure façon d’augmenter la protection, c’est de raconter notre histoire.

Ferro a deux titres en carrière et a atteint le quatrième tour de l’Open de France 2020 pour la meilleure performance en Grand Chelem de sa carrière. Il était actuellement classé 259e.

« Nous voulons exprimer notre soutien à Fiona Ferro, tout en respectant la présomption d’innocence, à un moment que nous savons très difficile pour elle », a déclaré Gilles Moretton, président de la fédération française. « La cellule intégrité sportive de la FFT l’aide actuellement et nous ferons tout notre possible pour l’aider à reconstruire sa vie. »

Lancelot Bonnay

"Érudit primé au bacon. Organisateur. Fanatique dévoué des médias sociaux. Passionné de café hardcore."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.