Une femme de 82 ans informée de son propre décès par les autorités sanitaires françaises

Une femme de 82 ans en France a été informée de son propre décès par lettre de l’Assurance maladie cette semaine, bien qu’elle soit toujours en vie.

Concetta Magrino (dite Cosette), 82 ans, habite Fressines, près de Niort dans les Deux-Sèvres (Nouvelle-Aquitaine).

Le 14 février, sa fille a visité et ouvert le poste. Après avoir reçu la lettre, sa fille lui a dit : « Maman, tu devrais peut-être t’asseoir… », avant de lui adresser un message un peu contre nature.

La lettre a été envoyée par la Caisse primaire d’assurance maladie des Deux-Svres (CPAM).

Mais comme l’a dit Mme Magrino à Ouest-France : « Regardez-moi. Je suis toujours très vivant. J’imagine qu’ils ne l’ont pas fait exprès. Mais toujours un peu rude.

Et bien que la lettre ait été reçue avec humour par la famille au début, corriger l’erreur était un peu moins comique.

Parce que l’État a maintenant reconnu Mme Magrino comme décédée, elle a perdu sa couverture d’assurance maladie et la famille a été forcée de changer immédiatement le blâme parce que le vieil homme souffrait de diabète.

Il n’aurait pas été en mesure de payer son traitement de routine vital sans l’aide de l’État.

La famille s’est immédiatement rendue à la CPAM de Fressines, 79, pour demander certificat de naissance « certificat de vie », pour prouver que Mme Magrino est toujours en vie. Heureusement, cela a été publié rapidement.

(Fait intéressant, les résidents de France peuvent l’obtenir eux-mêmes certificat de naissance prouver « leur existence » aux caisses de retraite étrangères sur le site de la fonction publique ici. Le gouvernement britannique affirme que cela est parfois encore nécessaire pour les résidents français qui retirent des pensions britanniques, et vice versa).

Mme Magrino a déclaré qu’elle se sentait très chanceuse d’avoir une famille qui la soutenait et qu’elle ne savait pas comment elle ferait face à cette erreur inhabituelle.

C’est arrivé lorsqu’une autre française âgée, Marie, âgée de 88 ans, originaire de Normandie, a été choquée d’apprendre qu’elle avait été facturée 1,58 € à la pharmacie juste à cause de son âge.

Lire la suite: Une Française de 88 ans facture plus en pharmacie à cause de son âge

Article associé

Aide en France pour les personnes s’occupant de parents âgés ?

Appel sur la facture de garde d’un père séparé en France: la décision attend

Arnaque à la carte vitale : les Français mettent en garde contre les faux e-mails et SMS

Fernand Lefèvre

"Résolveur de problèmes typique. Sujet à des crises d'apathie. Mélomane primé. Nerd de l'alcool. Aficionado de zombies."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.