Une autre baleine (suspectée) vue sur la Seine dans le nord de la France

Une autre baleine suspecte a été repérée sur la Seine, un mois seulement après la mort d’une orque dans une rivière après être tombée malade et déprimée.

L’ONG Sea Shepherd a tweeté : « Nous avons reçu de très nombreux signalements de la présence de cétacés dans l’estuaire du Havre, qui pourraient être des rorquals communs, d’après les images et vidéos que nous avons reçues. »

Cependant, l’ONG a déclaré que « jusqu’à présent, les cétacés ne sont pas entrés en eau douce et sont en bonne santé. Nous avons renforcé la surveillance pour s’assurer qu’il retourne à la mer tout seul.

La baleine suspecte a été repérée entre le pont de Normandie et le pont de Tancarville, préfecture de Seine-Maritime dit dans un communiqué.

« La préfecture a réuni tous les acteurs concernés, ainsi que l’association Groupe d’étude des cétacés du Cotentin et des mammifères marins de la mer de la Manche (GECC), l’association Sea Shepherd France et l’Observatoire pélagique. . [to keep watch on the case]. »

La préfecture précise que « les animaux observés se déplaçaient lentement mais avec des mouvements vigoureux, et semblaient être en bonne condition physique. Si confirmé [as the suspected species]il n’est pas rare de voir des spécimens isolés dans les zones côtières où ces animaux peuvent se nourrir, y compris dans les estuaires ».

Le GECC a installé une zone d’observation pour garder un œil sur l’animal, et il est interdit aux bateaux de s’approcher à moins de 100 mètres des mammifères.

Le Préfet de Seine-Maritime a invité toute personne ayant observé des mammifères « à signaler toute observation » via le GECC, par téléphone au 07 66 17 50 48, ou par e-mail à obs@gecc-normandie.org.

C’est arrivé après qu’un orque malade soit entré dans la Seine le mois dernier. Il s’est avéré être malade, et ne répond pas bien aux tentatives pour le renvoyer vers la mer.

Lire la suite: Vidéo : des orques repérées sur la Seine mais les autorités ne peuvent pas intervenir

Lire la suite: Mise à jour : une orque malade piégée en Seine retrouvée morte

Après que les autorités aient décidé de l’endormir pour mettre fin à ses souffrances, il a été retrouvé mort. Le squelette va maintenant être nettoyé et inventorié et ajouté à la collection de mammifères du muséum d’histoire naturelle de Paris.

Article associé

Des squelettes d’orques morts sur la Seine pour entrer au musée de Paris

Les associations de la vie marine s’interrogent sur la manipulation des orques morts sur la Seine

Rochelle Samuel

"Un fauteur de troubles incurable. Praticien de la télévision. Évangéliste de Twitter subtilement charmant. Entrepreneur de toujours."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.