Underdogs avant les 8 finales de la Coupe du monde de rugby féminin

WELLINGTON, Nouvelle-Zélande (AP) – Les matchs des quarts de finale de la Coupe du monde de rugby féminin semblent promettre des matchs à sens unique et un match programmé en demi-finale des quatre équipes les mieux classées : Angleterre, France, Nouvelle-Zélande et Canada.

Le champion en titre et hôte de la Nouvelle-Zélande affrontera le Pays de Galles, battu 57-0 il y a une semaine en phase de groupes, samedi. Le Canada fera également face à une revanche dimanche contre les États-Unis, qu’ils ont battus 29-14 le week-end dernier.

Samedi, la France, troisième, jouera contre l’Italie et dimanche l’Angleterre, première classée, contre l’Australie dans les matches qui n’ont pas eu lieu dans les groupes.

Bien que l’issue des quarts de finale soit vue par certains comme prévisible, les outsiders promettent de se battre.

Les Wallaroos australiens font face au défi le plus difficile contre une équipe anglaise qui a étendu son record du monde de victoires consécutives à 28 courses avec une victoire 75-0 sur l’Afrique du Sud lors du dernier tour des matches de groupe. La séquence de victoires de l’Angleterre – un record pour les femmes et les hommes – a commencé en 2019 et sa marge de victoire moyenne était de 38 points.

La gardienne australienne Lori Cramer a déclaré au Sydney Morning Herald que ses coéquipiers ne sont pas intimidés par le bilan impressionnant de l’Angleterre. Cramer a déclaré que l’Australie s’améliorait à chaque match et a montré une capacité de choc lorsqu’il a mené la Nouvelle-Zélande 17-0 lors du match d’ouverture du tournoi.

« C’est facile de regarder les statistiques et comment ils n’ont pas été battus depuis si longtemps, bla, bla », a déclaré Cramer. «Mais chaque match que vous jouez est plus proche de votre première défaite. Cela ne peut pas durer éternellement. Personnellement, j’aime être un perdant. Nous acceptons vraiment d’être des perdants, la pression est sur eux. »

Le Pays de Galles est également rebelle avant le match avec les Black Ferns de Nouvelle-Zélande, bien qu’ils aient un écart de 57 points à combler après la défaite de la semaine dernière.

« Tous les yeux seront rivés sur les fougères noires, tout le monde s’attend à ce qu’elles gagnent », a écrit le capitaine du Pays de Galles Siwan Lillicrap dans une chronique pour la BBC. « Nous sommes heureuses de passer discrètement sous le radar et espérons provoquer l’un des plus grands bouleversements du football féminin.

«Nous ne les avons jamais battus auparavant. Samedi serait une bonne journée pour écrire l’histoire ».

L’entraîneur Wayne Smith a déclaré que la Nouvelle-Zélande s’était rendu compte de son match précédent contre le Pays de Galles que le match de samedi serait physique et que les Black Ferns devront rester concentrés.

« Il s’agit de l’attitude de bien jouer contre le Pays de Galles car pour être honnête, ils nous ont physiquement bousculés lors du premier match que nous avons joué pour eux », a déclaré Smith. « C’est une opportunité pour nos femmes de montrer que nous pouvons leur correspondre (physiquement). Je veux que vous preniez la bonne attitude. Lorsque les bottes sont allumées, allumez-les. C’est ce que nous essayons de faire. »

La France a déjà perdu contre l’Italie une fois cette année, lors de son dernier match de préparation avant la Coupe du monde. Le capitaine Gaelle Hermet a déclaré que ses joueurs étaient déterminés à éviter une répétition.

« Nous avons juste hâte d’être sur le terrain, de pouvoir jouer car nous savons que c’est un match spécial », a déclaré Hermet. « C’est un jeu avec beaucoup d’enjeux où vous passez ou cassez.

« On veut se galvaniser un peu en se disant que ça promet d’être un grand match. »

L’entraîneur italien Andrea Di Giandomenico a déclaré que ses joueurs voulaient « profiter du moment ».

« Pour moi, la France est vraiment difficile car elle a différentes options d’attaque », a déclaré Di Giandomenico. « Nous savons que la France veut gagner cette Coupe du monde de rugby. Toutes les compétitions jouées par la France, jouez pour gagner. Nous n’avons rien à perdre. »

Le Canada a remporté ses six derniers matchs avec les États-Unis et espère atteindre les demi-finales pour la première fois depuis 2014.

___

Autres AP rugby : https://apnews.com/hub/rugby et https://twitter.com/AP_Sports

Fernand Lefèvre

"Résolveur de problèmes typique. Sujet à des crises d'apathie. Mélomane primé. Nerd de l'alcool. Aficionado de zombies."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *