Un Palestinien a été abattu par des soldats israéliens lors d’affrontements à Hébron

Le ministère palestinien de la Santé a annoncé vendredi qu' »un Palestinien a été tué par une balle de l’armée israélienne lors d’affrontements dans la ville centrale d’Hébron, dans le sud de la Cisjordanie ». Ensuite, des affrontements ont éclaté entre habitants et militaires, selon l’Agence de presse française.

L’agence de presse palestinienne « Wafa » a déclaré : « Le jeune homme nommé Ahmed Younis Sidqi Al-Atrash (29 ans), un prisonnier qui a été libéré, a passé huit ans dans les prisons israéliennes ». L’armée israélienne a refusé de commenter ce qui s’était passé jusqu’à présent.

Cela survient au milieu des craintes d’une escalade après les violences sanglantes de ces dix derniers jours en Cisjordanie et en Israël.

Des affrontements avec l’armée israélienne éclatent régulièrement en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, occupée par Israël en 1967.

Environ 1 000 colons juifs vivent sous la protection étroite de l’armée israélienne dans le centre d’Hébron, une ville de 200 000 Palestiniens.

La Société palestinienne du Croissant-Rouge a déclaré avoir soigné 70 personnes blessées lors d’affrontements avec des soldats israéliens jeudi dans la région de Naplouse, au nord de la Cisjordanie.

Lire la suite

Cette section contient des articles connexes, placés dans le champ Nœud associé.

Après les attentats de mardi dans les quartiers de Ramat Gan et de Bnei Brak à Tel-Aviv, qui ont fait cinq morts, l’armée israélienne a confirmé qu’elle avait « renforcé ses forces en Cisjordanie » et doublé le nombre d’arrestations, notamment de familles membres de l’agresseur, Dia Hamarsha, un Palestinien de « Yabd » près de Jénine, et un ancien prisonnier qui a passé quatre ans dans les prisons israéliennes.

Jeudi, au moins deux Palestiniens sont morts dans des affrontements avec des soldats israéliens dans le nord de la Cisjordanie, tandis qu’un autre Palestinien est mort après avoir poignardé un civil israélien dans un bus lors d’un autre incident au sud de Bethléem.

Dimanche, au moins deux policiers israéliens ont été tués et un autre blessé dans une attaque revendiquée par l’organisation « ISIS » dans la ville de Hadera, dans le nord du pays, selon les autorités.

La police israélienne a mis en garde contre l’augmentation des affrontements et des attaques pendant le Ramadan, après que des affrontements entre soldats israéliens et palestiniens dans la cour de la mosquée Al-Aqsa au cours du dernier mois du Ramadan ont fait des centaines de blessés et entraîné des effusions de sang. La guerre de 11 jours entre le mouvement « Hamas » à Gaza et l’armée israélienne.

Vendredi, le Premier ministre Muhammad Shtayyeh a condamné « le terrorisme d’Etat organisé perpétré par des soldats et des colons israéliens ». Jeudi, il a mis en garde contre les « répercussions dangereuses des crimes israéliens à Jénine et Bethléem » après que trois Palestiniens ont été tués et des dizaines de blessés, et contre « le fait de permettre aux colons de prendre d’assaut la mosquée Al-Aqsa, et la violation du caractère sacré de la mosquée et la provocation des sentiments des musulmans à la veille de la réception. » eux au mois de Ramadan. »

Rochelle Samuel

"Un fauteur de troubles incurable. Praticien de la télévision. Évangéliste de Twitter subtilement charmant. Entrepreneur de toujours."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.