Un cargo russe saisi dans la Manche

Le cargo russe « Baltic Leader » est vu le 26 février 2022 au port de commerce de Boulogne-sur-Mer, France.

Sylvain Lefèvre | Getty Images

LONDRES – La France a intercepté samedi un navire russe dans la Manche conformément aux nouvelles sanctions de l’Union européenne contre Moscou.

Le cargo transportait des voitures et quittait Rouen pour St. Pétersbourg. Cependant, la police maritime française a dirigé le navire vers le port de Boulogne-sur-Mer dans le nord de la France.

Il est « soupçonné d’appartenir à une société russe actuellement sur la liste des sanctions de l’UE », a confirmé le bureau de presse de la préfecture maritime de la Manche à NBC News.

Les rapports indiquent que le navire de 127 mètres de long s’appelle le « Baltic Leader » et que son équipage coopère avec les autorités.

L’agence de presse russe RIA a déclaré que l’ambassade de Russie en France a immédiatement contacté les autorités françaises pour obtenir des éclaircissements.

La préfecture maritime de la Manche a expliqué que « chaque nuit, la police maritime patrouille les eaux à la recherche de migrants traversant le détroit. Ils trouvent des navires russes, des inspections de navires sont effectuées et les navires sont sommés de retourner dans les ports français ».

Des agents des douanes françaises sont actuellement à bord du navire pour mener une enquête pour voir si le navire a violé les sanctions, selon NBC News.

Les États-Unis et leurs alliés européens ont décidé d’imposer des sanctions directes au président russe Vladimir Poutine suite à l’invasion russe de l’Ukraine cette semaine. L’Union européenne a également une liste plus large d’individus russes passibles de sanctions.

« Affaiblissement de la base économique de la Russie »

Jeudi, les dirigeants de l’UE ont soutenu une nouvelle série de sanctions visant des secteurs stratégiques de l’économie russe, bloquant l’accès aux technologies et marchés clés.

Ils chercheront également à « affaiblir la base économique de la Russie et sa capacité à se moderniser » et à « geler les actifs russes dans l’UE et empêcher l’accès des banques russes aux marchés financiers européens ». La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a déclaré.

« Ce à quoi nous sommes confrontés est un acte d’agression sans précédent de la part des dirigeants russes contre un pays souverain et indépendant », a-t-il ajouté. von der Leyen dit jeudi.

« L’objectif de la Russie n’est pas seulement le Donbass, son objectif n’est pas seulement l’Ukraine, son objectif est la stabilité en Europe et l’ensemble de l’ordre international fondé sur des règles. Pour cela, nous tiendrons la Russie responsable. »

Pendant ce temps à Kiev samedi, le président ukrainien Volodymyr Zelenskyy a déclaré que la capitale avait réussi à repousser l’offensive russe du jour au lendemain et que ses forces étaient toujours sous contrôle.

Des combats de rue ont lieu à Kiev, les troupes russes se rapprochant de la ville. L’Ukraine a fait sauter un pont vers Kiev dans le but d’empêcher les troupes russes de s’infiltrer dans la capitale.

—Silvia Amaro de CNBC a contribué à cet article.

Roul Dennel

"Écrivain extrême. Passionné d'Internet. Passionné de télévision indépendant. Fan de nourriture diabolique. Introverti. Penseur hardcore. Future idole des adolescents. Expert en bacon."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.