Un adolescent de Rotorua remporte le titre mondial junior de VTT de descente

La Néo-Zélandaise Jenna Hastings après avoir remporté le titre mondial de VTT junior en France.

Fourni / UCI

La Néo-Zélandaise Jenna Hastings après avoir remporté le titre mondial de VTT junior en France.

L’adolescente de Rotorua, Jenna Hastings, a réalisé un rêve en remportant le maillot de championne du monde lors du titre mondial féminin junior de descente aux Gets, en France.

Hastings, un professionnel sous contrat avec Pivot Cycles cette année, a terminé 1,8 seconde plus vite que la deuxième Gracey Hemstreet (Canada) avec la Colombienne Valentina Roa Sanchez à près de 15 secondes derrière à la troisième place.

La pluie nocturne a rendu le parcours de descente de 2,5 km glissant et difficile avec de nombreux accidents.

Hastings devient seulement la deuxième Néo-Zélandaise à remporter le titre mondial de descente féminine junior, avec Scarlett Hagen en 2004, également aux Gets, alors que les championnats du monde étaient les derniers dans la station de ski française.

LIRE LA SUITE:
* Le champion olympique « a essayé et essayé » de sauver son partenaire mourant après un arrêt cardiaque
* L’adolescent Timaru chevauchant la Nouvelle-Zélande vers les champions du monde juniors de cyclisme sur piste en Israël
* Les meilleurs cyclistes kiwis ont déclaré qu’ils devaient payer eux-mêmes leur participation aux championnats du monde sur route

«Gagner un championnat du monde est un rêve depuis que j’ai commencé le vélo de montagne et j’ai réalisé que je voulais en faire une carrière. En fait, y parvenir est assez important », a déclaré Hastings.

« J’ai terminé deuxième, troisième et quatrième et je pense que je suis assez rapide mais pas assez rapide. Alors gagner me dit que j’ai ce qu’il faut pour être l’un des meilleurs ».

Elle n’était pas sûre de participer aux championnats du monde après s’être fracturé le pouce, ce qui signifiait qu’elle avait raté une Coupe du monde clé au Canada, et la pluie a radicalement changé les choses sur la surface auparavant dure et poussiéreuse.

Jenna Hastings (C), médaillée d'or mondiale de descente junior de Nouvelle-Zélande, flanquée de la médaillée d'argent Gracey Henstreet (Canada, L) et de la médaillée de bronze Valentina Roa Sanchez (Colombie).

fourni / OPC

Jenna Hastings (C), médaillée d’or mondiale de descente junior de Nouvelle-Zélande, flanquée de la médaillée d’argent Gracey Henstreet (Canada, L) et de la médaillée de bronze Valentina Roa Sanchez (Colombie).

« L’eau vient de s’installer sur le dessus. C’était assez glissant aujourd’hui et il était assez facile de s’écraser si vous frappiez une racine ou un coin ou si vous le frappiez au mauvais angle. Je suis presque tombé plus haut, plus bas et plus bas encore. Les parties étaient plus lentes que je ne l’aurais souhaité, mais les parties frappaient beaucoup plus vite que je ne l’avais été à l’entraînement. Mais j’ai réussi à m’y accrocher. »

L’autre grand changement pour Hastings a été son élévation au sein de l’équipe professionnelle Pivot Factory Racing.

« Ça a tellement changé les choses. Je n’ai pas à m’inquiéter de quoi que ce soit – mon vélo, ma nourriture, mes voyages, où dormir – je vais juste vite sur mon vélo. Cela m’a enlevé beaucoup de stress et je peux me concentrer pleinement sur les entraînements et les compétitions. »

Hastings a ouvert la voie avec sa coéquipière Caitlin Flavell qui a terminé 10e dans la course féminine junior.

La championne nationale de Queenstown, Jess Blewitt, a terminé 10e de la course féminine élite remportée par l’Autrichienne Valentina Holl, avec Kalani Muirhead 20e.

Il y a eu une fermeture française dans la course élite masculine dirigée par Loic Bruni qui a remporté son cinquième maillot arc-en-ciel élite. Le meilleur de l’équipe Torpedo7 Nouvelle-Zélande était le pro stable et en forme Taranaki, Ed Masters à la 30e place, à 10 secondes du vainqueur après une bonne performance dans des conditions glissantes.

Alex Wayman de Christchurch était le meilleur des coureurs masculins juniors de gravité à la 12e place des 60 qualifications avec Cameron Beck et Nico Arnold dans le top 20.

Les championnats du monde se concluent demain avec la course élite dans laquelle l’équipe Torpedo7 Nouvelle-Zélande comprend le champion du monde courte piste Sam Gaze, Anton Cooper dans le top 20, Ben Oliver, médaillé des Jeux du Commonwealth, et son frère Craig. .

Résultats:

Descente, femmes juniors : Jenna Hastings (NZL) 4 : 18,541, 1 ; Gracey Henstreet (CAN) à 1 870,2 ; Valentina Roa Sanchez (COL) à 15 944, 3. Aussi : Caitlin Flavell (NZL) à 47 879, 10.

Fernand Lefèvre

"Résolveur de problèmes typique. Sujet à des crises d'apathie. Mélomane primé. Nerd de l'alcool. Aficionado de zombies."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.