UM aujourd’hui | Faculté des sciences de la santé Rady

9 mai 2022 —

Les chercheurs et stagiaires en début de carrière de partout au Canada qui travaillent dans le domaine de la médecine de la grossesse et de la recherche ont maintenant la possibilité d’acquérir de nouvelles compétences grâce à une plateforme de formation financée par les Instituts de recherche en santé du Canada.

La Plateforme canadienne de formation sur la collaboration mère-enfant (CAMCCO-L) a reçu plus de 2,5 millions de dollars des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) pour lancer le projet. CAMCCO-L est l’une des 13 équipes interdisciplinaires de partout au pays à recevoir un financement des IRSC dans le cadre de sa nouvelle initiative appelée Plateforme de formation en recherche en santé.

« C’est très intéressant », a déclaré le Dr. Sherif Eltonsy, professeur adjoint à collège de pharmacie, Faculté des sciences de la santé Rady, et l’un des principaux demandeurs de CAMCCO-L et le leader du site manitobain. « C’est quelque chose pour lequel nous avons travaillé dur et nous sommes ravis de faire partie des équipes financées. Je suis excité pour la prochaine étape. »

La plateforme de formation est dirigée par Anick Berard du Centre Hospitalier Universitaire Sainte-Justine, affilié à l’Université de Montréal.

CAMCCO-L offrira une formation d’un an en pharmacogénomique, pharmacoépidémiologie, toxicologie et intelligence artificielle. L’initiative offrira 10 bourses par an pour son université d’été de quatre mois. La bourse est en partenariat avec des universités de Montréal, de France, d’Espagne et du Brésil, et couvrira les frais de déplacement vers ces endroits.

CAMCCO-L couvrira un programme standard avec des modules sur l’égalité, la diversité et l’inclusion, le genre et le genre, la formation virtuelle et en face à face et le développement professionnel.

« Le but ultime est de fournir aux chercheurs et aux stagiaires en début de carrière de nouvelles compétences pour en faire des experts dans leur domaine. Cela nous aidera également à retenir des chercheurs qualifiés », a déclaré Eltonsy. « Vous pouvez être un pharmacoépidémiologiste qui s’intéresse à l’apprentissage automatique, mais qui souhaite également en savoir plus sur la façon dont la pharmacogénomique peut aider. »

En plus de l’université d’été, une formation en ligne sera offerte à plus de chercheurs et de stagiaires en début de carrière que 10 boursiers.

« Les mentors pourront entrer en contact avec les mentorés », explique Eltonsy. « Cette expérience n’aurait pas été possible sans ce programme. »

Deux autres professeurs de la Faculté des sciences de la santé Rady participent au projet de plateforme de formation en recherche en santé des IRSC. Dr. Amine Choukou, professeur adjoint d’ergothérapie au Collège des sciences de la réadaptation, fait partie d’une équipe travaillant sur une plateforme nationale axée sur la prestation de technologies aux personnes âgées canadiennes ayant des besoins de santé complexes et à leurs aidants. Et Dr. Richard Keijzer, titulaire de la chaire Thorlakson en recherche chirurgicale et directeur de la recherche pour le département de chirurgie du Max Rady College of Medicine, faisait partie de l’équipe chargée de développer la plateforme qui offrira une formation personnalisée, un mentorat personnel et des opportunités expérientielles aux stagiaires de recherche canadiens et aux chercheurs en début de carrière axés sur améliorer la santé et le bien-être des parents, des enfants et des familles.

Rochelle Samuel

"Un fauteur de troubles incurable. Praticien de la télévision. Évangéliste de Twitter subtilement charmant. Entrepreneur de toujours."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.