Tyler Mislawchuk, 2 fois olympien canadien, récolte l’argent au triathlon sprint de la Coupe du monde

Tyler Mislawchuk a remporté une médaille d’argent lors d’une Coupe du monde de triathlon sprint dimanche à Huatulco, au Mexique.

Le double olympien d’Oak Bluff, Man., a terminé en 53 minutes et 48 secondes, une seconde derrière le vainqueur espagnol Genis Grau dans une course à trois pour le podium.

« C’est sacrément bon. On ne sait jamais quand c’est la prochaine [podium] est ou quand votre dernier est comme ça après une année comme l’année dernière avec la déchirure d’Achille, je n’étais pas sûr d’être à nouveau sur l’un d’entre eux », a déclaré Mislawchuk à Triathlon Canada.« Je suis reconnaissant.

« Je n’étais même pas sûr que j’allais faire une ligne de départ il y a environ 12 jours, donc je suis vraiment heureux d’être ici parce que le chemin a été long. »

La distance de sprint du triathlon comprend 750 mètres de natation, 20 kilomètres de vélo et 5 kilomètres de course.

Le médaillé de bronze brésilien Miguel Hidalgo n’était qu’à deux secondes de Mislawchuk, qui a remporté la course de Huatulco en 2021 et 2020.

« C’était une course un peu étrange », a déclaré Mislawchuk, 27 ans. « Pendant la course, c’était un peu comme une épreuve sur piste de type championnat où j’ai poussé pour la première fois, mais j’ai réalisé qu’il y avait quinze ou vingt gars avec nous.

« Vous ne savez jamais quand sera votre dernier podium »

« Tactique jusqu’au bout et j’ai été pris au dépourvu dans le dernier virage. Après ça, je me suis déchiré le tendon d’Achille [tendon] l’année dernière, je ne savais pas si je monterais à nouveau sur l’un de ces podiums.

« Vous ne savez jamais quand sera votre dernier podium. Je vais en profiter. »

Mislawchuk a remporté chacune des deux courses précédentes auxquelles il a participé sur l’hippodrome de Huatulco.

« J’aime courir dans la chaleur, mais c’est aussi probablement la course la plus froide que nous faisons en Coupe du monde, alors j’aime ça ici », a déclaré Mislawchuk, qui a cinq podiums en Coupe du monde à son palmarès en plus de remporter le test olympique. événement à Tokyo et une troisième place dans la série de championnats du monde de triathlon.

Après avoir lutté contre une blessure au tendon d’Achille à la suite de sa deuxième 15e place aux Jeux olympiques de l’été dernier, le meilleur triathlète canadien a trouvé la joie de s’entraîner et de concourir tout en s’associant avec l’entraîneur de performance nationale Marc-Antoine Christin du Canada Triathlon à Victoria, ce passé l’hiver.

« Merci beaucoup à mon entraîneur et à mon groupe d’entraînement. Les derniers mois ont été formidables », a-t-il déclaré. « J’adore me réveiller tous les jours et faire ce que je fais. C’est un tel honneur. Honnêtement, j’ai de la chance de faire du triathlon pour gagner ma vie. »

Autres réalisations canadiennes de Huatulco :

  • Brock Hoel, Kelowna, C.-B. – 16 (54:22)
  • Martin Sobey, Charlottetown – 24 (54:43)
  • Liam Donnelly, Ottawa – 25 (54:43)
  • Aiden Longcroft-Harris, Victoria – 37e (55:21)
  • Filip Mainville, Québec – 50° (56:22)

L’argent de Mislawchuk suit celui d’Emy Legault dans la course féminine de samedi.

L’athlète de 26 ans de l’Ile Perot, au Québec, a remporté sa première médaille en Coupe du monde en terminant deuxième pendant 12 secondes derrière l’Allemande Annika Koch.

Les triathlètes canadiens sont également montés sur le podium dimanche lors d’une Coupe du monde de parapente à La Corogne, en Espagne.

Victorious Daniel a perdu du temps sur sa jambe de natation

Stefan Daniel, de Calgary, a remporté l’or au classement masculin debout. Kamylle Frenette de Dieppe, N.-B., a décroché le bronze pour la deuxième fois en autant de semaines dans le même classement féminin.

Daniel, un quadruple champion du monde qui est un coureur de cross-country pour l’Université de Calgary, a perdu du temps sur sa jambe de natation mais a rattrapé du terrain sur son vélo et a couru dimanche.

« Je suis sorti de la piste dans l’eau et j’ai perdu beaucoup de temps à cause de cela », a déclaré Daniel. « Une fois la transition effectuée, j’ai pu me concentrer à nouveau et rouler aussi fort que possible.

« J’ai fait la meilleure course de ma carrière dont je suis très fier. »

Il a terminé deuxième d’une Coupe du monde para à Besançon, en France, la semaine dernière.

Stefan a battu le vice-champion du Portugal Filipe Marques de 55 secondes dimanche. Troisième Australien Jack Howell.

Frenette, qui a terminé quatrième lors de ses débuts paralympiques à Tokyo l’été dernier, est montée de nouveau sur le podium après avoir terminé troisième en France.

« Je suis très heureux de rentrer chez moi avec deux médailles de bronze dans ma valise », a-t-il déclaré.

« Mon objectif aujourd’hui était de garder le contrôle et de suivre mon plan de course, et c’est exactement ce que j’ai fait. Ces deux dernières semaines ont été une excellente base pour la saison 2022 et je suis ravi de continuer à grandir à partir d’ici. »

Grace Norman, des États-Unis, a devancé la deuxième, Claire Cashmore, de Grande-Bretagne.

Les équipes canadiennes de triathlon rentrent chez elles pour les championnats du monde de sprint et de relais samedi et dimanche à Montréal.

Un événement de la Série mondiale de paratriathlon suivra du 4 au 9 juillet dans cette ville.

Fernand Lefèvre

"Résolveur de problèmes typique. Sujet à des crises d'apathie. Mélomane primé. Nerd de l'alcool. Aficionado de zombies."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.