Turki Al-Sheikh a répondu à la déclaration de Muhammad Sobhi sur l’Arabie saoudite… Qu’a-t-il dit ? (Vidéo)

Le conseiller Turki Al-Sheikh, chef de l’Autorité saoudienne du divertissement, est entré dans la controverse latente sur fond de déclarations de l’artiste égyptien Mohamed Sobhi sur le royaume.

Sobhi a déclaré dans une déclaration aux médias égyptiens qu’il avait refusé une offre « d’un million de dollars » pour montrer des œuvres théâtrales entre les saisons de divertissement en Arabie saoudite, ajoutant : « Je refuse de voyager avec l’art en Arabie saoudite, parce que je refuse en tant qu’artiste de présenter l’art sous le titre de divertissement, je ne suis pas mon divertissement, l’art fait partie du divertissement et fait partie du plaisir. »

En réponse à cette déclaration, le chancelier Turki Al-Sheikh a commenté : « Par Dieu, je sais qui lui a offert des millions. Nous allons révéler sa force mentale. En général, ses goûts ont reculé.

Les commentaires d’Al-Sheikh sont venus via son compte personnel sur Twitter, où il a tweeté des commentaires sur un tweet publié par le prince saoudien, le poète « Rahman bin Musaed bin Abdulaziz ».

Dans son tweet, le prince saoudien a exprimé son rejet du harcèlement de l’un de ses partisans contre l’artiste égyptien, déclarant: « Je ne suis pas d’accord avec vous, mon cher. C’est un artiste avec une histoire de présentation d’œuvres importantes et de grands drames artistiques. » abus, qu’il essaie de réduire, mais pour moi, c’est inacceptable et injustifiable. » .

Puis le prince saoudien a de nouveau tweeté, commentant la réponse de Turki Al-Sheikh, en disant : « Vous continuerez à travailler et à réaliser pour le bénéfice de votre pays, et vous continuerez à honorer et à respecter tous les frères qui viennent présenter leur art. dans leur deuxième pays et ne rien trouver de vous que de l’amour et des affaires de classe, et c’est ce qu’est notre pays et ce qu’ils méritent aussi.. Et cela ne se fera pas sans harcèlement.. Le succès a des ennemis..toujours !

L’artiste égyptien Mohamed Sobhi a annoncé avoir refusé une offre « d’un million de dollars » pour jouer une pièce de théâtre en marge de la saison des divertissements en Arabie saoudite.

Sobhi a ajouté, dans un entretien téléphonique avec le programme « Hadrat Al-Muwatin » sur la chaîne satellite égyptienne « Al-Hadath Al-Youm » : « J’ai dit que l’Égypte a eu 120 ans de leadership dans le monde arabe, et a eu un rôle dans l’animation des étoiles – l’étoile la plus brillante. L’Arabie saoudite est une société fermée depuis de nombreuses années, et leur épicerie est une année, une seule, où l’ouverture artistique a lieu. Aujourd’hui, l’Arabie saoudite est occupée par des artistes égyptiens, et je refuse de voyager avec l’art en Arabie saoudite, car en tant qu’artiste, je refuse de présenter l’art sous le titre de divertissement, je ne suis pas mon confort, l’art fait partie du divertissement et du plaisir.

Dans le même temps, l’artiste égyptien a exprimé son bonheur face au développement de l’art en Arabie saoudite, en disant: « Je dois dire Bravo et Farhanin … Toute notre vie, nous avons dit pourquoi l’Arabie saoudite n’a pas d’art … J’espère que cela le renouveau sera mené par des artistes saoudiens. »

Il a poursuivi: « On m’a proposé des millions de dollars pour voyager en Arabie saoudite. Je préférerais travailler dans mon théâtre dans le désert (rue) de mon pays et laisser les Saoudiens faire leurs preuves. »

Dans des déclarations ultérieures, Muhammad Sobhi a tenté d’atténuer l’impact de ses déclarations précédentes, niant les rumeurs de son attaque contre l’Arabie saoudite et louant le renouveau artistique et créatif dont il a été témoin récemment.

Muhammad Sobhi a déclaré lors d’un appel téléphonique au programme « Cairo Talk », via la chaîne égyptienne « Le Caire et le Peuple » : « Je suis satisfait de ce qui se passe en Arabie saoudite, et le cas de l’Arabie saoudite attaquant les médias sociaux est une mauvaise chose et ça commence encore et nous n’allons pas perdre une sœur saoudienne, et j’espère que les artistes saoudiens se mettent au travail. Il n’y a aucune objection et aucune honte à déplacer notre art dans un pays frère, mais sans nuire à la réputation de l’Égypte.

Il a poursuivi : « Je suis un artiste égyptien jaloux de mon pays. L’Égypte est un pionnier dans le monde arabe, et j’ai amené tous mes frères dans le monde arabe, et ils m’ont toujours averti de ne pas tirer le tapis artistique sous notre pieds pendant 20 ans. »

Sobhi a affirmé que son refus de montrer sa nouvelle pièce « Khibtna » en dehors de l’Égypte venait en soutien à l’art et au théâtre en Égypte, déclarant: « Je refuse 4 millions de dollars pour montrer le drame (Khibtna) en dehors de l’Égypte ».

Il est à noter que Muhammad Sobhi et Hassan Al-Raddad ont été attaqués sur les réseaux sociaux après leurs propos lors de leur participation à la cérémonie des Joy Awards, organisée par la Saudi Entertainment Authority, jeudi, en l’honneur d’un grand nombre de créateurs dans l’art, le sport et médias.

Hassan Al-Raddad a déclaré dans une interview en marge de la cérémonie : « Par Dieu, je veux vivre ici. Riyad est devenu un lieu stratégique et un lieu de rencontre pour les stars du monde entier, et les œuvres sont très grandes et nombreuses. l’art en émerge. »

Il a ajouté: « L’accueil des gens ici est tout amour et chaleur, on n’a pas froid, je veux vivre en Arabie saoudite à cause de tout cet amour. »

Cette déclaration a déclenché une vague de critiques acerbes sur les réseaux sociaux en Égypte, incitant le chef de l’Autorité générale du divertissement, Turki Al-Sheikh, à répondre aux propos d’Al-Raddad.

Dans un post sur sa page Facebook, Al-Sheikh a demandé : « Pourquoi se focaliser sur ce qu’a dit Hassan Al-Raddad ? Le royaume, depuis le début de l’histoire, jusqu’à maintenant et jusqu’à la fin des temps, est le pays des Deux. Sainte Mosquée, la Mecque de l’Ummah Islam, terre de bonté, de sécurité et de sûreté, et incubateur d’art et de médias, ravie de la présence de plus de 3 millions de frères égyptiens. La présence de plus de 600 000 Saoudiens dans notre Égypte bien-aimée.

Il a poursuivi : « Tous les points positifs et la grande cérémonie sans précédent laissés par le témoignage de chacun, et la focalisation insouciante sur des points dont le but n’est pas caché… Je dis à chaque Arabe qui réussit en particulier et au monde en général, les portes de le Royaume s’ouvrent à vous et à votre créativité et vous soutiennent par la présence d’un leader inspirant et d’une grande vision… Et je dis à toute personne téméraire, continuez vos conneries et profitez du succès des autres.

Jacques Fontaine

"Fanatique de la musique amateur. Ninja de l'alcool. Troublemaker sans vergogne. Passionné de nourriture. Introverti extrême. Nerd du voyage certifié."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.