Trump invite Poutine à révéler des informations sur le fils de Biden – Jérusalem

Washington (AFP) – L’ancien président américain Donald Trump a demandé mardi au président russe Vladimir Poutine, qui est en guerre en Ukraine, de divulguer toute information offensante qu’il pourrait avoir sur le fils du président Joe Biden, Hunter.

L’ancien président est revenu sur des accusations qu’il a répétées à plusieurs reprises, notamment lors de sa campagne pour l’élection présidentielle de 2020, ce que dément Hunter.

Hunter Biden a été une cible constante de Donald Trump. Le camp de l’ancien président a reproché à plusieurs reprises au fils de Biden d’avoir des intérêts économiques en Ukraine et en Chine à une époque où son père était l’ancien vice-président Barack Obama (2009-2017).

Dans une interview diffusée mardi sur « Real America’s Voice », Trump a confirmé que l’épouse d’un maire de Moscou avait donné à Hunter Biden et à « sa famille 3,5 millions de dollars » 3,5 millions de dollars.

« C’est beaucoup d’argent », a déclaré Trump. Il lui a donné 3,5 millions de dollars et je pense que Poutine pourrait avoir une réponse à cela. Je pense qu’il devrait l’exprimer ouvertement. »

« Je pense que nous devrions connaître cette réponse », a ajouté l’ancien président dans cette interview, qui a été réalisée, selon les présentateurs, à son domicile en Floride.

Trump avait précédemment demandé à l’actuel président américain lors d’un débat avant l’élection présidentielle : « Pourquoi, par curiosité, la femme du maire de Moscou a donné 3,5 millions de dollars à votre fils ».

« Ce n’est pas vrai », a répondu le démocrate.

Trump a longtemps affirmé, mais sans fournir de preuves, que Hunter avait reçu de l’argent d’Elena Baturina, épouse du défunt maire de Moscou Yuri Luzhkov, dans le but de s’attirer les faveurs de Joe Biden.

Trump a par le passé accusé Joe Biden d’avoir licencié un procureur ukrainien pour protéger une société gazière appelée « Burisma » contre des poursuites pour corruption lorsque son fils Hunter était membre du conseil d’administration du groupe.

Cette « affaire Ukraine » a conduit au lancement d’une procédure de destitution historique contre Donald Trump, après qu’il ait été accusé par des démocrates de l’opposition d’avoir abusé de ses fonctions présidentielles en faisant pression sur l’Ukraine pour qu’elle enquête sur son rival politique et les activités commerciales de son fils.

Le Sénat l’a finalement acquitté.

Lancelot Bonnay

"Érudit primé au bacon. Organisateur. Fanatique dévoué des médias sociaux. Passionné de café hardcore."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.