Tour de France 2022 – Aperçu de l’étape 18

Etape 17 – Lourdes à Hautacam – 143,2km – Jeudi 21 juillet

Dernière étape de montagne du Tour de France 2022, l’étape 18 offre aux grimpeurs une dernière chance de remporter l’étape de montagne ou d’augmenter leur place dans le classement général du Tour avant le contre-la-montre individuel de 40 km de samedi.

L’étape commence à Lourdes et commence bientôt à grimper – pas de manière significative, mais suffisamment pour que les coureurs cherchant à rejoindre ce groupe puissent s’échauffer avec l’entraîneur au départ. Après avoir quitté la ville, l’itinéraire se dirige vers l’ouest puis le sud, en passant par les contreforts pyrénéens en croisant la route du Sprint intermédiaire à Laruns.

La première des trois meilleures catégories du jour démarre immédiatement après le sprint : Hors Catégorie Col d’Aubisque (16,4km @7,1%). Considérée comme « hors catégorie », la montée Hors Catégorie est la plus difficile du Tour chaque année – et cette étape en compte deux.

Aubisque est grossier. Il commence doucement, mais la pente augmente jusqu’à un niveau moyen constant de 8 %, certaines notes atteignant 9-10 %. Le sommet culmine à 1709 mètres d’altitude et offre un panorama époustouflant sur les Pyrénées. Cependant, avec le long trajet (23 km) pour redescendre dans la vallée, les coureurs n’auront pas le temps de profiter de la vue.

La prochaine randonnée, Catégorie 1 Col de Spandelles (10,3km @ 8,3%), commence dès que le coureur atteint la vallée. Plus court mais plus raide qu’Aubisque, le Col de Spandelles pourrait servir de base idéale aux coureurs prévoyant une attaque à longue distance pour gagner l’étape ou gagner du temps dans le GC – si ce n’est le fait que son sommet se trouve à 19 km de la base du dernière ascension de la journée, Hors Catégorie grimpe jusqu’à la ligne d’arrivée à la station de ski de Hautacam. Après deux jours d’escalade ardue, nous doutons que quiconque ose forcer un choix et ensuite le tenir jusqu’à la ligne sans se faire prendre.

La randonnée jusqu’à Hautacam (13,6 km à 7,8%) a été le théâtre de batailles passionnantes depuis ses débuts à l’étape 11 du Tour de France 1994. Et c’est un peu une diseuse de bonne aventure : quatre des cinq coureurs portant le maillot jaune à son apogée ont remporté le Tour. Jonas Vingaard (Jumbo-Visma) du Danemark sera-t-il cinquième ?

Pour Tadej Pogačar de Slovénie (UAE Team Emirates), qui est à 2:18 derrière Vingaard au classement général du Tour, c’est la dernière chance de battre le Danemark avant le contre-la-montre de samedi. Cela pourrait donner à Pogačar une chance de combattre le Danois pour remporter le Tour – un peu comme la façon dont il a dépassé Primož Rogli de Slovénie pour remporter le Tour en 2020.

Pour Vingaard, la tâche est simple : rester collé à la roue de Pogačar, n’attaquer que s’il pense que le Slovène va craquer, ou, comme il l’a fait à la fin de l’étape 17, marquer des secondes de bonification en fin d’étape.

Coureurs à surveiller

109e tour de france 2022 étape 17

Tim de Waele//Getty Images

Il n’y a aucun moyen que Jumbo-Visma, UAE Team Emirates et INEOS Grenadiers, dont les pilotes occupent les 3 premières places du classement général du Tour, se soucient des échappées et de la réalisation d’énormes profits, ce qui signifie qu’il est parfait pour l’un des GC Tour non compétitif concurrents pour essayer de sauver leur Tour avec une victoire d’étape.

Faites donc attention aux nombreux coureurs attaquants lors de l’étape 17 : Romain Bardet (Team DSM) de France), Aleksandr Vlasov (BORA-hansgrohe) de Russie, Rigoberto Uran de Colombie (EF Education-EasyPost) et Alexey Lutsenko du Kazakhstan (Astana ).

Nous aimerions également voir un combat pour remporter le maillot à pois en tant que roi des montagnes Touring. L’Allemand Simon Geschke (Cofidis) mène toujours la compétition, mais Vingaard et Pogačar se rapprochent. L’Allemand a dû frapper tôt pour essayer de marquer des points à l’Aubisque, puis espérer que les autres coureurs resteront à l’écart jusqu’à l’arrivée, récoltant les points restants avant que Viningegaard et Pogačar n’aient la chance de le faire.

Quand regarder

Nous sommes nuls pour passer par les hautes Pyrénées, nous allons donc probablement commencer à regarder tôt : vers 9h30 HAE alors que les coureurs commencent le Col d’Aubisque. Si c’est trop tôt pour vous, regardez vers 11h00 HAE alors que la course atteint le bas de la randonnée jusqu’à Hautacam. Il faut environ 35 minutes aux leaders pour faire l’ascension.

Roul Dennel

"Écrivain extrême. Passionné d'Internet. Passionné de télévision indépendant. Fan de nourriture diabolique. Introverti. Penseur hardcore. Future idole des adolescents. Expert en bacon."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.