Tomodensitométrie du thorax plus radiographie versus radiographie du thorax pour le suivi d’un cancer du poumon non à petites cellules complètement réséqué (IFCT-0302) : un essai de phase 3 multicentrique, ouvert et randomisé

Arrière plan

Même après la résection d’un cancer du poumon non à petites cellules (NSCLC) à un stade précoce, les patients ont un risque élevé de récidive et un deuxième cancer du poumon primitif. Notre objectif était d’évaluer l’efficacité d’une approche de suivi comprenant des visites cliniques, une radiographie pulmonaire, un scanner thoracique et une fibroscopie bronchique par rapport aux visites cliniques et à une radiographie pulmonaire postopératoire pour le CPNPC résécable.

Méthode

Dans cet essai multicentrique, randomisé, ouvert de phase 3 (IFCT-0302), des patients âgés de 18 ans ou plus et après résection complète d’un CBNPC pathologique de stade I-IIIA selon la sixième édition de la classification TNM ont été recrutés dans les 8 semaines suivant résection de 122 hôpitaux et centre tertiaire en France. Les patients ont été randomisés (1:1) pour un suivi par TDM (visites cliniques, radiographie pulmonaire, scanner thoraco-abdominal et fibroscopie bronchique pour l’histologie non adénocarcinome) ou un suivi minimal (visite et X-thorax). ray) après chirurgie pour NSCLC. , à travers une séquence générée par ordinateur en utilisant la méthode de minimisation. La procédure est répétée tous les 6 mois pendant les 2 premières années et annuellement jusqu’à 5 ans. Le critère de jugement principal était la survie globale analysée dans la population visée par le traitement. Les critères d’évaluation secondaires, également analysés dans la population en intention de traiter, comprenaient la survie sans maladie. Cet essai est enregistré auprès de ClinicalTrials.gov, NCT00198341et actif, mais non enregistré.

Découverte

Entre le 3 janvier 2005 et le 30 novembre 2012, 1775 patients ont été recrutés et répartis au hasard dans le groupe de suivi (888 patients dans le groupe de suivi minimal ; 887 patients dans le groupe de suivi basé sur la tomodensitométrie). La survie globale moyenne n’était pas significativement différente entre les groupes de suivi (8 5 ans). [95% CI 7·4–9·6] dans le groupe de suivi minimal
contre 10·3 ans [8·1–not reached] dans le groupe de suivi basé sur CT ; rapport de risque ajusté
[HR] 0·95, IC à 95 % 0·83–1·10 ; log-rank p=0·49). La survie sans maladie n’était pas significativement différente entre les groupes de suivi (médiane non atteinte) [95% CI not estimable–not estimable] dans le groupe de suivi minimal contre 4·9 [4·3–not reached] dans le groupe de suivi basé sur CT ; RR ajusté 1 14, IC à 95 % 0 99–1 30 ; log-rank p=0,063). Une rechute a été détectée chez 246 (27,7 %) des 888 patients du groupe de suivi minimal et chez 289 (32,6 %) des 887 patients du groupe de suivi par tomodensitométrie. Le deuxième cancer du poumon primitif a été diagnostiqué chez 27 patients (3,0 %) dans le groupe de suivi minimal et chez 40 patients (4,5 %) dans le groupe de suivi basé sur la tomodensitométrie. Aucun effet secondaire grave associé à la procédure d’essai n’a été signalé.

Interprétation

L’ajout d’un scanner thoracique au cours de la période de suivi, qui comprenait une visite à la clinique et une radiographie thoracique après la chirurgie, n’a pas entraîné une survie plus longue chez les patients atteints de NSCLC. Cependant, il permet de détecter davantage de cas de récidive précoce et de cancer du poumon primitif secondaire, qui se prêtent mieux à un traitement à visée curative, soutenant l’utilisation du suivi par scanner, en particulier dans les pays où le dépistage du cancer du poumon est déjà mis en place. . , ainsi que d’autres actions de soutien.

Financement

Ministère de la Santé, Institut National du Cancer, Fondation Weisbrem-Benenson, La Ligue Nationale Contre Le Cancer et Lilly Oncology.

Traduction

Pour une traduction française du résumé, voir la section Documents supplémentaires.

Rochelle Samuel

"Un fauteur de troubles incurable. Praticien de la télévision. Évangéliste de Twitter subtilement charmant. Entrepreneur de toujours."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.