Théâtre britannique, le réalisateur Peter Brook décède à l’âge de 97 ans

Peter Brook, réalisateur de théâtre et de cinéma britannique connu pour sa carrière influente et illustre qui lui a valu une renommée mondiale, est décédé. Il a 97 ans.

Le double lauréat du Tony Award, qui s’est installé en France il y a des décennies, a réalisé l’adaptation cinématographique de sa meilleure œuvre scénique ainsi que le film de 1963 « Lord of the Flies ».

L’éditeur de Brook, Nick Hern Books, a déclaré dimanche dans un communiqué qu’il « laissait un héritage artistique remarquable ». Les médias français ont rapporté que Brook est décédé à Paris samedi.

Né à Londres en 1925, Brook poursuivra ses études à l’Université d’Oxford et dirigera son premier spectacle londonien, « Doctor Faustus », alors qu’il était adolescent.

Après avoir été directeur de production au Royal Opera House, il a acquis une renommée supplémentaire grâce à son travail avec la Royal Shakespeare Company, notamment « Titus Andronicus » avec Laurence Olivier.

Il a été lauréat d’un Tony Award de réalisateur en 1966 pour son interprétation de « Marat/Sade » de Peter Weiss, et en 1970 pour sa production de « A Midsummer Night’s Dream » de Shakespeare.

Brook est également récipiendaire des Olivier Awards, Emmys et International Emmys au cours de ses sept décennies de carrière.

Après s’être installé à Paris dans les années 1970, le metteur en scène fonde le Centre international de recherche théâtrale, où il réhabilite le théâtre délabré des Bouffes du Nord dans la capitale française.

La reconnaissance mondiale lui a également valu des honneurs avec des prix d’art dont le Praemium Imperiale Japan, le Prix italien d’Italie et plus récemment le Princess of Asturias Spain en 2019.

L’acteur britannique Adrian Lester, qui a travaillé avec Brook tout au long de la production RSC de « Hamlet », a tweeté qu’il était devenu un « géant dans notre domaine ».

Brook a été marié à l’actrice Natasha Parry de 1951 jusqu’à sa mort suite à un accident vasculaire cérébral en 2015. Il laisse dans le deuil les deux enfants du couple, Irina et Simon, tous deux réalisateurs.

Jacques Fontaine

"Fanatique de la musique amateur. Ninja de l'alcool. Troublemaker sans vergogne. Passionné de nourriture. Introverti extrême. Nerd du voyage certifié."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.