Si vous êtes élu président de la France, la priorité est le pays

La dirigeante d’extrême droite française, Marine Le Pen, a promis mardi que s’il remporte l’élection présidentielle prévue pour l’année prochaine, il modifiera la constitution en consacrant les « priorités nationales », en abolissant le droit d’acquérir la citoyenneté en raison des liens fonciers et en éliminant les non -prestations familiales.

Et Le Pen, qui s’était qualifié lors de la précédente élection présidentielle de 2017, au second tour, est aujourd’hui, selon les sondages, en bonne position, car il en sera de même lors de la prochaine élection.

Lors d’une conférence de presse tenue à Paris, les candidats du « Rassemblement national » à l’élection présidentielle se sont demandé si « la France restera la France ou sera-t-elle emportée par un torrent massif d’immigration qui effacera notre culture, nos valeurs et notre mode de vie ». ? »

expressif

Il a ajouté que s’il était élu président de la République, il proposerait un référendum public sur le projet de loi « pour contrôler l’immigration » qui vise à atteindre trois objectifs : « contrôler les flux d’immigrés, protéger la nationalité et la citoyenneté françaises, et la suprématie de la constitution et du droit français » sur le droit européen et international, y compris le traité européen des droits de l’homme et les décisions de la Cour européenne de justice.

Il a expliqué que le projet vise à inclure des dispositions constitutionnelles pour « contrôler l’entrée des étrangers » et « expulser les étrangers reconnus coupables de crimes ou délits graves ou d’atteinte à l’ordre public », et consacre « les priorités nationales » et « interdit tout sectarisme ». ”

Il a ajouté que son projet électoral comprend également « l’abolition des droits fonciers » (le droit d’acquérir la citoyenneté en raison de l’association au territoire français), et est soumis à la naturalisation sous « des conditions strictes et avérées d’intégration ».

Le candidat d’extrême droite s’est également engagé à briser le principe de l’union familiale et à faire bénéficier certaines prestations de l’État, comme les allocations familiales, « uniquement pour la France ».

Le Pen a également promis que la prévention des implantations deviendrait la « norme », ainsi que la « déportation des étrangers voyous ».

Fernand Lefèvre

"Résolveur de problèmes typique. Sujet à des crises d'apathie. Mélomane primé. Nerd de l'alcool. Aficionado de zombies."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.