Santé : création d’une unité de recherche scientifique en collaboration avec l’Institut français d’oncologie

Khaled Abdel Ghaffar, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et ministre de la Santé et de la Population par intérim, a reçu Axel Lusin, vice-président du conseil d’administration de l’Institut national de cancérologie (Gustave Roussy) et directeur des relations extérieures de l’Institut (Rémy Thiolt), aujourd’hui samedi, a discuté du renforcement de la coopération dans le secteur de la santé dans le cadre du plan du pays pour faire avancer le système d’oncologie, à la direction générale du ministère de la Santé et de la Population.

Khaled Abdel Ghaffar a souligné l’importance de la coopération avec l’Institut national du cancer, où sera ouvert un modèle clinique à guichet unique (diagnostiquer les tumeurs du sein en 8 heures), où seront posés un diagnostic et tous les examens, y compris l’échographie, et les examens anatomopathologiques. en seulement 8 heures. , après prélèvement.

Le ministre a indiqué que la coopération avec l’Institut national français d’oncologie comprendra la définition d’un calendrier précis pour la formation des prestataires de services médicaux dans les domaines de la radiologie, de l’oncologie analytique, de la chirurgie et de l’oncologie.Des experts français échangeront leurs expériences au profit des patients égyptiens , soulignent la nécessité de mettre en œuvre les termes de l’accord et d’activer les services à la clinique avant la fin de cette année.

Hossam Abdel Ghaffar, porte-parole officiel du ministère de la Santé et de la Population, a expliqué que la réunion a discuté de la mise en place d’une clinique de diagnostic des tumeurs dans les 8 heures, pour contribuer au diagnostic et à la prise en charge des patients en oncologie, conformément aux dernières normes internationales. normes et protocoles, démontrant que cette clinique contribue au diagnostic rapide des cas infectés avec une grande efficacité et à un seul endroit, améliorant ainsi les indicateurs de réponse au traitement.

Abdel Ghaffar a évoqué la discussion collaborative entre l’Institut français d’oncologie et le gouvernement égyptien, représenté par le ministère de la Santé et de la Population, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, dans le domaine de la recherche scientifique et clinique dans diverses spécialités oncologiques. , qui comprend l’équipe de recherche égyptienne, et l’équipe de recherche scientifique de l’Institut français d’oncologie, « Gustave Rosey ».

Abdel Ghaffar a ajouté que le ministre a évoqué le rôle de l’équipe de recherche scientifique en Egypte dans l’achèvement de l’étude des 400 premiers cas du gène égyptien, ajoutant que le ministre a discuté avec l’Institut français d’oncologie, des voies de coopération pour ouvrir un laboratoire scientifique centre de formation et de recherche de l’hôpital El Galala affilié au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

Par ailleurs, le représentant de l’Institut français d’oncologie « Gustave Rosey » s’est félicité de la coopération avec l’Etat égyptien dans le domaine de l’oncologie, expliquant que le projet « Clinique de diagnostic en oncologie en 8 heures » a été mis en œuvre dans un certain nombre de pays à travers le monde. . monde, soulignant que la coopération avec l’Égypte est une étape importante pour ce que l’État égyptien connaît, c’est le développement extraordinaire du système de santé et son rôle influent dans le monde arabe et le continent africain, comme l’ont souligné les représentants de l’Institut français de oncologie dans leurs efforts pour développer un système de soins de santé pour les patients en oncologie, ainsi que pour établir des systèmes de prévention, et se félicite de l’importance de la coopération et de l’échange d’expériences dans le domaine de la recherche scientifique et des programmes de formation. .

Il est à noter qu’un protocole d’accord a été précédemment signé entre l’Institut Français et l’Hôpital Dar es Salaam Hermel, en septembre dernier, dans le cadre de l’initiative du Président pour soutenir la santé des femmes, alors que l’Institut National d’Oncologie en France (Gustave Roussy ) a été le premier centre de traitement en oncologie en Europe, et le cinquième au niveau mondial, et comprend des experts spécialisés en oncologie au plus haut niveau.

Rochelle Samuel

"Un fauteur de troubles incurable. Praticien de la télévision. Évangéliste de Twitter subtilement charmant. Entrepreneur de toujours."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.