Santé : Accord pour accélérer la mise en place d’une clinique d’oncologie d’un jour à l’hôpital de Dar es Salaam « Hermel »

Dr. Hala Zayed, Ministre de la Santé et de la Population, accompagnée du Dr. Awad Taj El-Din, conseiller du président de la République pour les affaires de santé et de prévention, a visité le Centre national du cancer en France (Gustave Roussy), pour s’informer sur le système de diagnostic et de traitement, dont l’expertise sera transférée aux hôpitaux et au traitement du cancer en Égypte, dans le cadre de l’accord de coopération tripartite signé hier soir, lundi, entre le ministère égyptien de la Santé et de la Population, le Centre national du cancer en France et General Electric, l’un des leaders dans les domaines des technologies de la santé, du diagnostic et la transformation numérique médicale.

Cela s’est produit lors de la visite du ministre de la Santé et de la Population dans la capitale française, « Paris », en présence du Dr. Ahmed Al-Mursi, directeur exécutif de l’Initiative présidentielle pour soutenir la santé des femmes, et le Dr. Reem Imad, Directrice de l’Hôpital Dar es Salaam « Hermel » et Secrétaire Générale Adjointe du Comité Supérieur des Spécialités Médicales pour les Affaires de Suivi et d’Evaluation.

Khaled Megahed, sous-ministre de la Santé et de la Population pour la Sensibilisation aux médias et porte-parole officiel du ministère, a indiqué que l’accord comprend des jumeaux, le premier du genre, dans le but de transférer l’expérience du Centre national du cancer en France (Gustave Roussy) au centre de traitement oncologique du Ministère de la Santé et de la Population d’Égypte dans le domaine du diagnostic et de la détection précoce du cancer du sein. Soigner des malades à l’initiative du Président de la République pour soutenir la santé des femmes égyptiennes sous le slogan (100 millions de santé), sous la supervision du Dr. Hamdi Abdel Azim, professeur d’oncologie et président du Comité national des initiatives pour la santé des femmes.

Megahed a ajouté que l’accord vise également à tirer parti du programme complet « Gustave Roussy » pour augmenter la rapidité et la précision du diagnostic du cancer du sein en Égypte grâce à la création d’une clinique de diagnostic rapide du cancer du sein en Égypte, et General Electric pour fournir le soutien financier nécessaire. pour opérer ces cliniques, ainsi que former les équipes techniques et administratives, et soutenir l’adoption de modes opératoires normalisés pour aider à opérer ces cliniques complètes, ce qui contribue à accélérer et à améliorer la qualité du diagnostic et à améliorer l’expérience des patients.

Mujahid a expliqué que le ministre a visité la section de radiothérapie, la section de chirurgie et le système de gestion de la qualité pour étudier la capacité et le taux de cas acceptés par le centre.Si une maladie est détectée, le patient est référé à un comité médical spécial pour commencer à recevoir un traitement approprié. le traitement et le suivi de l’état de santé de ceux qui entrent régulièrement à la clinique.

Mujahid a ajouté que le ministre a tenu une réunion avec le chef du Centre national du cancer en France (Gustave Roussy) et le directeur des relations extérieures et de la recherche scientifique du centre, où il a été convenu de commencer immédiatement à mettre en place une clinique de diagnostic d’une journée. . à l’hôpital de Dar es Salaam « Hermel » et le faire fonctionner deux fois par semaine avec une capacité de 20 cas A à la fois, puis implanté successivement dans divers hôpitaux et centres d’oncologie du ministère de la Santé, ce qui contribue à l’amélioration du diagnostic et système de traitement dans tous les centres d’oncologie.

Mujahid a souligné que la réunion a discuté des voies de coopération entre le Centre national d’oncologie en France et le ministère égyptien de la Santé dans le domaine de la recherche scientifique, et a préparé un plan pour relier l’hôpital de Dar es Salaam « Hermel » à la recherche scientifique. système. avec (Gustave Roussy), outre la formation des équipes médicales en radiologie, analyse tumorale, chirurgie et oncologie pour faire fonctionner cette clinique de diagnostic d’un jour, en plus d’avoir accepté de préparer des visites régulières aux professeurs du Centre National d’Oncologie en France dans diverses spécialités dans ces domaines pour le système de suivi des soins dans les centres d’oncologie en Égypte.

Mujahid a ajouté que le Dr. Hala Zayed a discuté avec le responsable du Centre National du Cancer en France (Gustave Roussy) d’une éventuelle collaboration entre le centre et le programme de bourses égyptien pour former des médecins en oncologie et radiothérapie, en envoyant en mission en Egypte les stagiaires boursiers pour une durée de 3 mois bénéficier de l’expérience .française dans le traitement des tumeurs et transférée au médecin égyptien.

Mujahid a déclaré que le ministre était intéressé à fournir des souvenirs reflétant l’histoire de la civilisation égyptienne à la partie française, soulignant l’importance de la profondeur et de l’interdépendance des relations entre les deux pays amis, l’Egypte et la France.

Pendant ce temps, Dr. Awad Taj El-Din, conseiller du président de la République pour les affaires de santé et de prévention, a apprécié la coopération entre le ministère égyptien de la Santé et de la Population et l’un des plus grands centres d’oncologie au monde, qui a une longue expérience dans ce domaine, souligne que les soins de santé en Égypte connaissent un essor important, notamment en ce qui concerne l’intérêt porté à la santé des femmes, souligne que la détection précoce du cancer du sein facilite la réponse au traitement et améliore la vie des patientes et de leurs familles.

Mohamed Haroun, directeur général de General Electric Medical Systems en Égypte, partenaire de longue date dans le soutien au développement des infrastructures de santé en Égypte et dans la formation des professionnels de la santé, a déclaré que notre partenariat avec le ministère égyptien de la Santé pour accélérer le diagnostic du cancer du sein est Dans ce pays, ces nouvelles solutions sont également conçues pour étendre les capacités, augmenter la qualité et la rapidité des diagnostics et contribuer à répondre aux besoins de la société.

Dr. Ahmed Morsi, directeur exécutif de l’Initiative pour la santé des femmes, a expliqué que l’objectif principal de la coopération avec le Centre national du cancer en France est de maintenir les normes et la qualité pour servir les femmes dans l’Initiative pour la santé des femmes, et de traiter les patients avec égalité et la meilleure qualité. .

Dr. Reem Emad, directrice de l’hôpital de Dar es Salaam « Hermel » et secrétaire générale adjointe du Comité supérieur des spécialités médicales pour les affaires de suivi et d’évaluation, a souligné l’importance de la coopération entre le ministère égyptien de la Santé et de la Population et la partie française dans le domaine de l’oncologie, puisque le Centre National du Cancer en France (Gustave Roussy) est le premier en Europe, et le quatrième au monde dans le domaine de l’oncologie, et l’une des institutions de pointe dans le domaine de la recherche sur le cancer, particulièrement complexe et rare , et la formation des médecins dans ce domaine. Il propose également aux patients les derniers protocoles d’immunothérapie, de génétique et d’intelligence artificielle, notant la relation étroite entre l’hôpital et l’Égypte dans les domaines de l’éducation et de la formation des médecins.

Il est à noter que Dr. Hala Zayed, ministre de la Santé et de la Population, s’est rendue dans la capitale française, Paris, samedi dernier pour discuter et améliorer les façons de travailler ensemble dans le secteur de la santé.

Fernand Lefèvre

"Résolveur de problèmes typique. Sujet à des crises d'apathie. Mélomane primé. Nerd de l'alcool. Aficionado de zombies."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.